AFP

Valence ne fait pas de cadeau au Real Madrid de Rafael Benitez (2-2) lors de la 18e journée

Valence ne fait pas de cadeau au Real de Benitez

Le 03/01/2016 à 23:01

LIGA – De retour à Mestalla, Rafael Benitez a vu son Real Madrid concéder le match nul (2-2) et manquer l'occasion de revenir à hauteur du Barça, lors de la 18e journée dimanche soir. Les Merengue ont mené au score par deux fois, grâce à Benzema et Bale, mais Valence a su revenir.

Deux fois, Rafa Benitez a pensé que le Real Madrid avait fait le plus dur pour repartir de Valence avec les trois points de la victoire. Deux fois, son ancienne équipe est venue frustrer l'entraîneur merengue, toujours en situation précaire. Pour son retour à Mestalla, onze ans après y avoir goûté au succès, Benitez a finalement vu son Real Madrid concéder le match nul (2-2) dimanche. Après avoir mené au score à deux reprises, les Merengue ont laissé passer l'occasion de revenir à hauteur du Barça à l'issue de la 18e journée de Liga.

Les Madrilènes étaient pourtant parfaitement rentrés dans leur match, bien emmenés par un Karim Benzema très inspiré. Le Français a rapidement ouvert le score, à la conclusion d'une combinaison parfaite de la BBC (16e). Quand Benzema, Bale et Ronaldo se trouvent aussi facilement, il n'y a rien à faire.

Le problème, c'est que ça n'a pas duré longtemps. Le Gallois, d'un joli coup de tête sur coup de pied arrêté (82e), a bien entretenu l'illusion. Mais l'avantage qu'il a redonné au Real en fin de match est resté de courte durée.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) à Valence

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) à ValenceAFP

Ronaldo et les Merengue frustrés par l'arbitre

Après sa belle entrée en matière, le Real a perdu de son liant offensif, le milieu de terrain a disparu et la défense a montré des signes de flottement. Après trois grosses occasions, Valence est logiquement revenu au score sur penalty. La faute de Pepe est difficilement discutable, le contre-pied de Dani Parejo est parfait (45e).

C'est plutôt le début de l'action qui donne matière à récriminations pour les Merengue : avant le contre décisif des Valenciens, Gareth Bale avait été victime d'une intervention litigieuse dans la surface de réparation, sans que l'arbitre intervienne.

Jose Maria Sanchez est resté sous le feu merengue en seconde période. En cause, l'expulsion de Mateo Kovacic, pour un tacle sur la cheville de Cancelo… quelques instants après une chute spectaculaire de Cristiano Ronaldo dans la surface de réparation. Frustré, le Portugais l'est resté jusqu'au bout du match, manquant de promptitude pour reprendre le ballon victorieusement sur corner dans le temps additionnel. Auparavant, Paco Alcacer était venu répondre de la tête (83e) au deuxième but madrilène. Pour le plus grand bonheur de Mestalla, où Benitez n'est définitivement plus le roi.

0
0