Eurosport

Le Barça et l’arbitrage, le vrai du faux

Le Barça et l’arbitrage, le vrai du faux

Le 20/03/2017 à 17:17Mis à jour Le 21/03/2017 à 08:19

LIGA - Alors que le Barça n’a concédé ni penalty ni expulsion cette saison en championnat, la presse pro-madrilène s’est appuyée sur une stat puissante pour dénoncer un traitement de faveur du club catalan. Stat que nous avons reprise. Mais, avec un examen plus précis, force est de constater que le Barça n’a rien d’un protégé.

Alors, pour creuser le sujet plutôt que de laisser le débat ainsi, nous avons cherché à savoir si le Barça avait réellement été avantagé en Liga cette saison. Selon quatre critères : le nombre de penalties obtenus par équipe, ceux concédés, le nombre de cartons rouges reçus et le nombre de cartons rouges contre l'adversaire. Et, malgré les intuitions premières, force est de constater que le Barça n’a rien du chouchou des arbitres.

Zéro expulsion où la loi des grands clubs

Commençons par le commencement. Le premier "zéro" mis en avant de l’autre côté des Pyrénées est celui concernant le nombre d’expulsés blaugrana. Jamais un arbitre n’a daigné sortir un carton rouge contre les partenaires de Leo Messi. C’est la seule équipe dans ce cas en Liga. Pour autant, on constate que le Real (1), l’Atlético (2) ou Séville sont les dernières de cette catégorie, loin derrière le cancre de la classe, Malaga (7). Qu’en retenir ? Que si le Barça est protégé, il en est de même pour toutes les grosses écuries, quel que soit le pays. La tchatche et l’expérience des Mascherano, Busquets ou Piqué pèsent de tout leur poids dans ces moments-là. Surtout, avoir le ballon pendant près de 70% du temps limite quelque peu les possibilités de faire faute.

Mascherano Vazquez

Mascherano VazquezAFP

Le Barça a souvent terminé en supériorité numérique… mais moins que d’autres

Autre motif de fâcheries en Espagne : la tendance des Barcelonais à terminer les rencontres en supériorité numérique. Ce fut le cas six fois cette saison. Mais Eibar ou Malaga, pas des gros pour un sou, ont terminé respectivement 9 et 7 fois à dix (ou moins) contre onze. Toujours pour comparer aux gros, puisque c’est aussi ça dont il s’agit, le Real et l’Atlético ont obtenu trois expulsions "en leur faveur".

Le Barça est dans la moyenne des penalties obtenus…

Autre nœud du problème : la tendance des Catalans, MSN en tête, à obtenir des penalties. Une intuition démentie par les faits. Le Barça n’a obtenu "que" cinq penalties en Liga cette saison, tous transformés. Villarreal, leader dans ce classement, en est à 8. Le Real et l’Atlético à 7. Autrement dit, le Barça est dans la moyenne du championnat. Surtout, obtenir plus de penalties ne dépend pas uniquement des coups de sifflets arbitraux.

Dans la normale, les équipes ayant une possession élevée sont souvent celles qui ont le plus de penalties. Surtout lorsque ces équipes, comme le Barça, prennent l’habitude de camper dans les 30 mètres adverses.

Neymar et Lionel Messi sous le maillot du FC Barcelone.

Neymar et Lionel Messi sous le maillot du FC Barcelone.Panoramic

…et n’en concède aucun en raison de son style de jeu

C’est le dernier argument soulevé par les anti-Barça. Le club catalan n’a jamais concédé de penalty cette saison. Un scandale ? Pas tant que ça. Passant principalement son temps dans la partie de terrain adverse, l’équipe de Luis Enrique passe finalement très peu de temps à défendre. Et lorsque c’est le cas, en caricaturant, c’est souvent sur des contres assassins qui sont parfois stoppés dans leur élan par une fameuse faute tactique. Autre argument : le Barça n’est pas seul. L’Espanyol Barcelone n’en a concédé aucun cette saison non plus tandis que le Real et l’Atlético en sont à quatre concédés.

Luis Suarez face au PSG

Luis Suarez face au PSGOther Agency

0
0