AFP

ASSE : La méthode Christophe Galtier

La méthode Galtier
Par Eurosport

Le 30/11/2012 à 19:05

La réussite actuelle de l’ASSE, c’est aussi celle de Christophe Galtier. Le coach des Verts a réussi à imposer sa patte et son coaching fait des merveilles.

"C'est un très bon entraineur, il fait du très bon travail à Saint-Étienne." Du haut de ses deux Ligues des Champions, Carlo Ancelotti a adoubé Christophe Galtier. Il faut dire que le coach des Verts a le vent en poupe. Plus personne ne discute celui qui a pris les commandes de l’ASSE sans autre expérience que celle d’adjoint et contre l’avis de l’un de ses deux présidents (Bernard Caïazzo) en 2009. Sa cote est, aujourd’hui, au zénith.

Une méthode de management : l’affectif

Voilà un point sur lequel il se retrouve avec son président, son principal soutien lors de sa nomination, Roland Romeyer. Christophe Galtier est un affectif, un entraineur proche de ses joueurs.  "Je fonctionne à l’affectif et je crois aux aventures humaines", aime-t-il répéter. Galtier ne met pas de barrière entre lui et son groupe. Il aime défier ses hommes lors de petits jeux à l’entrainement et n’hésite pas à s’amuser avec eux. "Il aime ses joueurs. On est un groupe qui a peut-être besoin d’affection, il l’a bien ressenti. Il a modifié sa façon d’agir. À une époque, il aurait peut-être changé de discours mais il savait que c’était à travers cet état d’esprit-là qu’on allait gagner des matches ", a constaté son capitaine Loïc Perrin dans l’Equipe. Galtier écoute beaucoup ses hommes, c’est aussi une façon de garder tout le monde concerné.

Une idée précise du coaching : le turn-over

Ses principaux coups :

. Reculer Loïc Perrin en défense centrale

Une idée de génie qui n’a rien d’évident. Certes Loïc Perrin a un énorme volume de jeu mais le capitaine des Verts n’a pas franchement le physique de l’emploi (1.80 m, 76 kg). L’ancien milieu défensif compense par sa science du placement et son association avec Bayal ou Zouma est parfaitement complémentaire. Son recul d’un cran permet également d’assurer une relance propre dès les bases arrières. Perrin a stabilisé une défense très fragile ses dernières années. Et si l’ASSE présente la meilleure arrière-garde de L1, il en est, avec Ruffier, l’une des raisons principales. 

. Les entrées en jeu d’Aubameyang à Paris et de Hamouma face à Valenciennes

Depuis le début de saison, le banc stéphanois pèse six buts et deux passes décisives.  Avant la rencontre à Paris, Aubameyang souffrait d’une légère béquille. Christophe Galtier, en bon pédagogue, a résonné son joueur et l’a prévenu qu’il ne le ferait rentrer qu’à la mi-temps. La vitesse et la percussion du Gabonnais font basculer le match (0-0 à la mi-temps, 1-2 pour les Verts au final avec doublé de PEA). Avant d’affronter Valenciennes, Romain Hamouma sortait d’une prestation peu convaincante à Evian (2-2) et démarrait la rencontre face aux Nordistes sur le banc. Son entrée en jeu a changé la face du match. L’ancien Caennais, intenable sur son côté gauche, inscrit le seul but du match et se créée deux autres occasions dangereuses. Il trépignait d’impatience sur le banc. Sa fierté a parlé sur le terrain. La méthode Galtier a l’aval du vestiaire et l’intégralité de l’effectif épouse son projet de jeu.  Personne ne se plaint de l’intense turnover et Galtier sait jouer avec les états de forme et les égos de ses hommes. Sa grande réussite depuis le début de saison est d’avoir su tirer le maximum de son groupe.

0
0