lIGUE 1 2013/2014 Monaco Germain - Panoramic
 
Football > Ligue 1

ASM - OM (2-0) : Monaco revient à trois points du PSG

L'ASM fait planer la menace sur le PSG

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/01/2014 à 00:40 -
Par Eurosport - Le 27/01/2014 à 00:40
Vainqueur de Marseille (2-0) à l'issue d'un match à sens unique, l'ASM est revenue à trois points du PSG. En l'absence de Falcao, Germain et Rivière ont marqué face à un OM complètement dépassé et qui pointe à la 9e place de la Ligue 1 (avec un match en moins).
 

Dans deux semaines, lorsque le PSG viendra à son tour prendre l’air sur le Rocher, sa marge de manœuvre sera peut-être plus réduite qu'on ne l'aurait imaginé il y a encore peu de temps. Surtout si, d’ici là, le leader de la Ligue 1 perd encore des points en route. Pour l’heure, il n’en a plus que trois d’avance. Car dimanche soir, Monaco ne s’est pas fait prier pour exploiter le faux pas parisien de la veille, à Guingamp (1-1) : l’ASM a dompté l’OM à Louis-II (2-0). Enfin ! Lors de ses cinq derniers déplacements en Principauté, Marseille avait pris l’habitude de ne jamais rentrer les mains vides.

Les temps ont changé. Depuis la reprise, les Phocéens ne vont pas fort : une élimination en Coupe de la Ligue, à Lyon (2-1). Suivie d’une autre, plus rocambolesque, en Coupe de France, face à Nice (4-5). Et un septième revers en Championnat, donc, qui souffle un peu plus sur les braises. Oui, il y a le feu à l’OM. En attendant leur match en retard face à Valenciennes, mercredi, les Olympiens sont neuvièmes. A cinq longueurs de l’Europe. A neuf de la Ligue des champions.

Et pourtant, Mandanda a sorti le grand jeu

Sur ce qu’elle a montré dimanche, l’équipe de José Anigo n’a de toute façon rien d’un candidat au podium. Sans un Steve Mandanda des grands soirs, elle aurait vite pris l’eau. Durant la première demi-heure, le gardien marseillais s’est interposé brillamment devant Rivière (1re), Raggi (16e), Kurzawa (25e) et Germain (30e). En seconde période, il a sorti le grand jeu devant James Rodriguez (54e).

Mais à deux reprises, Mandanda n’a pu combler d’immenses lacunes défensives, si désolantes en Coupe de France : Valère Germain a sanctionné l’attentisme de Souleymane Diawara juste avant la pause, en signant son tout premier but en L1 (1-0, 41e). Son compère de l’attaque monégasque, Emmanuel Rivière, a fait le break à l’heure de jeu (2-0, 57e). Bien aidé, lui aussi, par l’absence de Diawara. Dans les tribunes, celle de Radamel Falcao n’est pas passée inaperçue. Le Colombien ayant eu le droit à sa banderole de soutien. Sur le terrain, le Colombien n'a pas manqué. Monaco n’est pas le dauphin du PSG pour rien. Dans deux semaines, l’ASM saura si elle peut prétendre à mieux.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×