AFP

25e journée : Vainqueur de Nice (1-0), Monaco réalise le coup parfait

Même en difficulté, Monaco réalise le coup parfait

Le 06/02/2016 à 16:55

LIGUE 1 - Dans un duel important entre le 2e et le 3e du classement, Monaco est parvenu à arracher une victoire précieuse face à Nice (1-0), samedi au stade Louis-II. Les Monégasques ont perdu Coentrao sur blessure et joué à dix pendant 40 minutes après l'expulsion de Dirar, mais ont tué le match sur un but opportuniste de Tiémoué Bakayako.

Monaco sur un nuage. L'ASM ne devait pas manquer son rendez-vous face à Nice pour conforter sa place de dauphin derrière le PSG et la formation de Leonardo Jardim n'a pas déçu, ce samedi au stade Louis-II. C'est une belle leçon de réalisme qu'ont donnée les Monégasques, réduits à 10 en début de seconde période après l'expulsion de Dirar. Sur un but tardif de Tiémoué Bakayoko, remplaçant de Coentrao sorti sur blessure en première période, Monaco a arraché une victoire importante dans la course à la Ligue des champions qui relègue les Aiglons à six points derrière.

Longtemps, le derby azuréen n'a pas voulu tourner en faveur de l'une ou l'autre équipe. En première période, Monaco et Nice ont eu tour à tour leurs chances. Mais Vagner Love n'a pas trouvé le cadre sur trois occasions franches (7e, 22e, 39e) et Pasalic a buté sur un Cardinale bien inspiré sur ce coup-là (15e). Côté Niçois, seul Koziello s'est montré dangereux en trouvant la barre transversale à la réception d'un corner (20e) et ne parvenant pas à reprendre un centre de Germain juste avant la pause.

Vagner Love (Monaco ASM) - Paul Baysse et Vincent Koziello (OGN Nice)

Vagner Love (Monaco ASM) - Paul Baysse et Vincent Koziello (OGN Nice)AFP

Bakayoko et Subasic dans le rôle de sauveurs

En début de seconde période, les Niçois ont cru voir un coup du destin avec l'expulsion de Nabil Dirar pour un coup de sang face à Tony Chapron, qu'il n'est jamais bon de défier. Mais réduits à dix pendant 40 minutes, les Monégasques ont tenu bon, malgré une grosse pression exercée par les hommes de Claude Puel. Très actif sur le côté droit, Hatem Ben Arfa a fait tourner Raggi en bourrique pendant la majeure partie du match. Mais ses percées, autant que ses centres, ont rarement été utilisés à bon escient.

Le Niçois a même été sorti juste après l'ouverture du score monégasque, à dix minutes de la fin du match, signée Tiémoué Bakayoko. Le Monégasque était entré en jeu à la 13e minute de jeu après le claquage de Fabio Coentrao et a transformé ce match en coup parfait pour l'ASM en reprenant victorieusement le ballon venant d'un coup de pied arrêté de Moutinho (81e).

Coup de bambou dont ne se remettront pas les Niçois, qui ont failli trouver l'égalisation dans les deux dernières minutes du match. Mais Caddy (88e) et Baysse (90e) ont tour à tour buté sur un Danijel Subasic impeccable. A l'issue de la 25e journée, les Niçois voient désormais leur place du podium plus que jamais menacée. L'ASM, elle, a un joker C1 de plus en poche.

Danijel Subasic s'envole (ASM Monaco)

Danijel Subasic s'envole (ASM Monaco)AFP

0
0