AFP

Le PSG sacré champion de France après sa victoire à Troyes (0-9)

9-0 à Troyes : le PSG a tout cassé et s'offre le sacre le plus éclatant de l'histoire

Le 13/03/2016 à 16:42

Le PSG a explosé Troyes (0-9), lors de la 30e journée du Championnat de France. Soit la plus large victoire à l'extérieur de l'histoire du championnat. Le club de la capitale est sacré champion pour la 4e fois de suite et la 6e fois de son histoire. C'est le sacre le plus précoce de l'histoire de la Ligue 1. Zlatan Ibrahimovic a signé un quadruplé, Edinson Cavani un doublé.

Une orgie historique pour terminer la saison en champion. Sensationnelle, ahurissante, hallucinante : les mots vont manquer pour définir la prestation du PSG. Paris allait chercher un quatrième titre consécutif sur la pelouse de Troyes et il a pris soin de rendre l'après-midi inoubliable. Personne n'oubliera que les Parisiens sont allés chercher leur sacre en réalisant un carton sensationnel face à Troyes (0-9). Comme un symbole, Ibrahimovic, auteur de quatre buts et une passe décisive, a incarné cette victoire parfaite. Sacrés après 30 journées, les Parisiens sont les champions les plus précoces de l'histoire de la Ligue 1. Paris ne fait rien comme les autres et l'a encore prouvé.

Un, deux, trois, quatre, etc. et enfin neuf buts. Rien n’a semblé pouvoir arrêter les offensives parisiennes sur la pelouse du Stade de l'Aube. Et surtout pas les Troyens, douloureux spectateurs de cette démonstration. La lanterne rouge du championnat a existé quelques minutes, le temps pour Corentin Jean de tenter une frappe contrée par Thiago Silva (3e) et pour Camus de louper le cadre alors qu'il était seul dans la surface (4e). Et puis Troyes est devenu spectateur de sa descente aux enfers. En dix minutes, le PSG a fait basculer cette rencontre.

Edinson Cavani (13e, 0-1), Javier Pastore (17e, 0-2) puis Adrien Rabiot (19e, 0-3) ont tour à tour trouvé le chemin des filets. Avec trois réalisations en six minutes, les Parisiens se sont assuré le titre de champions de France. Les Troyens, eux, ont commencé à montrer une grande fébrilité à l'image de la passe suicidaire de Mathieu Saunier interceptée par Cavani pour le but de l'ouverture du score. Sous l'eau, ils ont réussi à contenir certains assauts du PSG à l'image des tentatives d'Ibrahimovic (27e) ou de Pastore (40e).

Quadruplé pour Ibra

Jusqu'à la mi-temps, Paris réalisait un très bon match. Mais cette rencontre a pris un tournant totalement surréaliste au retour des vestiaires. Déjà auteur d'une passe décisive sur une magnifique talonnade, Zlatan Ibrahimovic s'est mis en mode tueur et Troyes n'a plus eu qu'à constater les dégâts. D'une frappe du gauche (46e, 0-4), d'une reprise du droit (53e, 0-5) et d'une volée (55e, 0-6), le Suédois a réalisé un triplé en moins de dix minutes. Privé momentanément du quadruplé par le contre-son-camp de Mathieu Saunier (57e, 0-7), le meilleur buteur de la Ligue 1 a quand même savouré un quatrième but en toute fin de match (88e, 0-9).

Entre temps, Troyes avait définitivement disparu des radars avec l'expulsion de Lossemy Karaboué (74e) et le penalty sifflé par l'arbitre sur la même action. Déjà auteur d'un but et victime de la faute du Troyen, Cavani se chargeait lui-même d'appliquer la sentence, en deux temps (75e, 0-8). Sacrés à huit journées de la fin sur la plus large victoire à l'extérieur dans l'histoire du championnat, les Parisiens vont pouvoir décélérer d'ici la fin du championnat. Mais la bande de Laurent Blanc ne risque pas de s'ennuyer d'ici mai. Avec une finale de Coupe de la Ligue, une demie de Coupe de France et un quart de finale de C1 à jouer, le PSG a encore de très belles choses à vivre.

Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani lors de Troyes - PSG en 2016

Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani lors de Troyes - PSG en 2016AFP

0
0