AFP

Comment Nice a attiré Mario Balotelli

Comment Nice a attiré Balotelli

Le 22/09/2016 à 00:06

LIGUE 1 - Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, est revenu pour SFR Sport sur les détails de l'arrivée de Mario Balotelli dans son club. Une anecdote l'a notamment convaincu de recruter l'ancien "bad boy" de Liverpool et le Milan AC.

Dans un entretien accordé à SFR Sport, le président de Nice, Jean-Pierre Rivère, a raconté les coulisses de l'arrivée de Mario Balotelli en Ligue 1. Les longues négociations, ce qu'il l'a convaincu de faire venir le joueur, le choix final de l'Italien, le dirigeant niçois est revenu sur les différentes étapes de ce feuilleton qui a commencé au mois de juin et s'est terminé lors des dernières heures du mercato.

Une anecdote, notamment, a été décisive dans l'envie du président du Gym. Il raconte : "J'ai lu plein de mauvaises choses sur ce garçon. Et un jour j'ai trouvé une bonne chose." La bonne action qui a marqué Rivère est une histoire qui date de l'époque où Balotelli évoluait sous le maillot de Manchester City. En sortant de l'entraînement, le joueur rencontre un petit garçon qui devrait être à l'école. Il lui demande pourquoi il n'y est pas. L'écolier avoue qu'il a des problèmes avec un de ses camarades de classe et l'Italien décide d'aller à l'école avec lui. Problème réglé. "Quand quelqu'un fait ça, ça veut dire que ce n'est pas un méchant garçon," en a conclu Rivère.

" Notre objectif c'était d'avoir Balotelli pour 0"

Le président de Nice explique aussi que les négociations avec Liverpool ont été très longues. "On a fini (les négociations) le dernier jour du mercato. Notre objectif c'était d'avoir Balotelli pour 0." Le deal a finalement été acté dans les dernières heures de la période des transferts. Mais avant même de parler au club, c'est établir le contact avec le joueur lui-même qui a pris du temps. "Contrairement à ce qu'on a pu entendre ou dire, on ne nous a jamais proposé Mario. Il a fallu courir derrière lui pour avoir un rendez-vous."

L'OGCN pensait au joueur dès le mois de juin. La suite est décrite par Rivère : "J'ai commencé à titiller un peu son agent qui ne répondait même pas. Je connais un peu l'agent donc j'ai insisté mais c'était toujours non. Et un jour je lui ai dit : 'Parle lui de Nice quand même'. Une semaine après, Bodmer m'appelle et me demande, 'Président vous êtes sur Mario ? J'ai été appelé par un autre joueur qui veut des renseignements sur Nice'. S'il demandait des renseignements, c'est qu'il fallait aller forcer la porte. J'ai insisté, insisté." La suite est désormais connue. L'international transalpin a même déjà inscrit deux buts sous ses nouvelles couleurs.

Balotelli, déjà bien entouré

Balotelli, déjà bien entouréPanoramic

0
0