Getty Images

Ligue 1 - 8e journée : Le PSG écrase Bordeaux 6-2 avec un doublé de Neymar

Le choc a tourné au show : Paris a fait exploser Bordeaux

Le 30/09/2017 à 18:51Mis à jour Le 30/09/2017 à 19:05

LIGUE 1 - Le duel des invaincus a tourné court. Le PSG a martyrisé Bordeaux (6-2) samedi au Parc des Princes, lors de la 8e journée, sous l'impulsion d'un très bon Neymar, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. L'équipe d'Unai Emery a régalé son public et prend trois longueurs d'avance en tête du classement sur Monaco, tenu en échec vendredi par Montpellier (1-1).

Le PSG avait encore faim. Très faim même. Après son récital européen mercredi face au Bayern Munich (3-0), la troupe d’Unai Emery s’est offert un nouveau repas gargantuesque ce samedi au Parc des Princes. Et c’est Bordeaux, pourtant invaincu en L1 avant sa venue dans la capitale, qui en a fait les frais (6-2). Neymar s’est signalé d’un doublé tandis que Julian Draxler, aligné milieu relayeur dans le 4-3-3 parisien, a brillé. Au classement, Paris prend donc trois points d’avance sur Monaco tandis que Bordeaux pourrait perdre sa place sur le podium à l’issue du week-end.

La MCN a démarré tambour battant

Impressionnant. Et le mot est pesé. Mercredi, Paris a prouvé qu’il était au niveau en C1. Ce samedi, Paris a prouvé qu’il était deux voire trois classes au-dessus de reste de la L1. Et c’est Neymar, dès le début du match, qui s’est appliqué à le faire comprendre aux Girondins. D’un coup franc magistral à 28 mètres du but de Costil, le Brésilien a ouvert le score et commencé le festival parisien (1-0, 5e). Alignée en 4-3-3 avec Rabiot en sentinelle et Draxler en relayeur gauche, la machine parisienne a marché sur l’équipe de Jocelyn Gourvennec, bien trop apathique pour espérer mieux.

C’est encore la MCN qui s’est signalée pour marquer le but du break. Après une talonnade pleine de justesse de Mbappé, Neymar a servi Cavani à la limite du hors-jeu qui a conclu ce mouvement d’un habile pointu (2-0, 12e). Et ce n’était que le début. Après une accélération au milieu d’un Draxler en jambes, Berchiche a centré pour Mbappé qui, en ratant sa reprise, a permis à Meunier d’y aller de son petit but (3-0, 21e). Avant même la demi-heure de jeu, Paris s’était mis à l’abri.

Neymar pour le doublé, Draxler pour la pépite

Forcément, en face, difficile de relever la tête après un tel début. Peu inspiré, malgré un Malcolm encore actif et récompensé d’un penalty en fin de match (6-2, 90e), Bordeaux n’a cependant pas baissé la tête et a d’ailleurs plus frappé que Paris au but. Si Sankharé a bénéficié d’un très beau travail de Pellenard, relayé par De Préville, pour réduire l'écart (3-1, 31e), les tentatives bordelaises ont manqué de précision (69e, 82e) ou se sont heurtées à un Areola encore vigilant face à Kamano (71e).

Mercredi, le message était destiné à l’Europe. Ce samedi, c’est l’Hexagone qui a dû se rendre à l’évidence. Ce PSG ne boxe pas dans la même catégorie que les autres. Bordeaux, pourtant très solide en ce début de saison, a payé le prix fort pour le découvrir. Et, vu leur appétit, les Parisiens ne sont pas prêts de s’arrêter.

0
0