Getty Images

Ligue 1 : L'OM s'impose à Nantes grâce à un but de Lucas Ocampos (0-1)

C'était laborieux mais l'OM a su enchaîner

Le 12/08/2017 à 18:57Mis à jour Le 12/08/2017 à 19:20

LIGUE 1 – Deuxième succès en autant de matches pour Marseille. Mais contrairement au week-end dernier contre Dijon (3-0), l'OM a attendu la toute fin de rencontre pour s'imposer grâce à une réalisation chanceuse de Lucas Ocampos (0-1). Les hommes de Rudi Garcia sont toutefois passés tout près de la catastrophe mais les Canaris n'ont pas su exploiter leurs situations favorables.

Marseille a fini par y arriver. Même laborieusement. Grâce à un but très heureux de Lucas Ocampos et avec l'aide de la barre pour sauver une tête d'Emiliano Sala, dans une fin de match assez folle. Mais l'équipe de Rudi Garcia peut avoir le sentiment du devoir accompli après avoir signé une courte mais précieuse victoire à Nantes (0-1) samedi après-midi. Car elle lui permet de compter deux victoires après deux journées et de talonner Lyon à la deuxième place du classement provisoire.

Les Marseillais sont passés par toutes les émotions dans les dernières minutes. D'abord la joie, avec le but libérateur de Lucas Ocampos, entré en cours de match pour tromper l'excellent Ciprian Tatarusanu en deux temps et avec pas mal de chance, après un centre de Florian Thauvin légèrement dévié par Valère Germain (0-1, 87e). Puis la peur, quand Emilano Sala a catapulté le ballon de la tête sur la transversale (89e) avant de manquer le cadre de très peu (90e+1), comme Adrien Thomasson juste avant lui (90e).

Tatarusanu, énorme pour compenser l'hécatombe

Une égalisation n'aurait pas été imméritée pour des Nantais courageux. Et dont le match a été plombé par une incroyable hécatombe en première période. Claudio Ranieri a été contraint d'effectuer ses trois changements dans les 25 premières minutes de jeu après les sorties sur blessure de Valentin Rongier (12e), Yacine Bammou (20e) et Alexander Kacaniklic (25e). Déstabilisé, le FCN a subi la domination marseillaise en première période. Mais Tatarusanu, pour son premier match en L1, a sorti des parades somptueuses pour maintenir les Canaris à flot (4e, 7e, 35e, 45e).

Le Roumain a encore été impérial devant Lopez (75e) dans une seconde période où Nantes a repris du poil de la bête, pendant que l'OM commençait à déjouer. Steve Mandanda, déjà sollicité en début de match par Bammou (6e), a ainsi dû s'employer devant Thomasson (56e) et Diego Carlos (59e) après avoir vu une volée du défenseur nantais manquer le cadre (55e). Le gardien marseillais a su répondre présent dans le temps fort des Canaris. Qui rumineront certainement davantage une fin de match où la réussite avait choisi de sourire aux Olympiens.

Ciprian Tatarusanu (Nantes)

Ciprian Tatarusanu (Nantes)Getty Images

0
0