Getty Images

Cette saison, le PSG doit (et peut) vraiment rêver plus grand

Cette saison, le PSG doit (et peut) vraiment rêver plus grand

Le 12/09/2017 à 07:11Mis à jour Le 12/09/2017 à 17:37

LIGUE DES CHAMPIONS – Six mois après la terrible "remontada", Paris retrouve la Ligue des champions et a changé de dimension. S’il rêvait déjà du titre lors des dernières saisons, le PSG est rentré dans une autre sphère : celle des clubs favoris pour le titre. Et la présence de Neymar y est, évidemment, pour beaucoup.

Du rêve à la réalité, il y a souvent un gouffre. Au PSG, il n’est plus abyssal mais la saison dernière a rappelé qu'il existait encore. Depuis l'arrivée de QSI à la tête du club, les supporters parisiens ont même pris l'habitude de rêver en grand. Mais jamais autant qu'aujourd'hui. Cet été, tout semble devenu possible pour ce PSG doté des millions qatari. Aucun joueur n’est inaccessible. Et aucun titre ne doit l'être. Si la Ligue des champions est un objectif depuis quelques saisons déjà, Paris n'avait ainsi jamais été aussi bien armé qu’à l’orée de cette saison.

Oui, Paris est un vrai prétendant à la plus prestigieuse compétition du Vieux Continent. C'était déjà un postulant au sacre les années précédentes. Mais il y avait encore de sérieux doutes sur les capacités à aller au bout de ce PSG incapable de passer les quarts de finale. Quelques mois après s'être fait rosser par le Barça lors de l'invraisemblable "remontada" (0-4 à l'aller, 6-1 au retour), les Parisiens ont bousculé l'ordre établi. A coup de millions. Et s'il faudra attendre de voir les conclusions de l'UEFA dans quelques mois pour savoir s'il rentre dans les clous du fair-play financier, le club parisien s'est fait sa place parmi les géants du Vieux Continent.

Neymar prend la pose avec Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain

Neymar prend la pose avec Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-GermainGetty Images

Avec Neymar, c'est autre chose

L'armada construite cet été a les atouts pour le confirmer sur la pelouse. Elle n'est pas invincible. Possède même des failles déjà identifiées. Mais elle n'a pas dépensé plus de 400 millions d'euros sans grandir. Notamment grâce à Neymar. On a l'habitude de dire en NBA que toute équipe avec LeBron James dans ses rangs devient un prétendant à la bague. Sur la planète football, Neymar n'est pas du calibre de la star de Cleveland en NBA. Sa présence permet pourtant bien au PSG de rêver encore plus grand. Paris a gagné en capacité à déstabiliser des défenses et est devenu beaucoup plus redoutable.

Sa seule présence a permis au PSG de changer encore de dimension. Mais ce qui nous fait penser que Paris peut maintenant aller vraiment chercher la Coupe aux grandes oreilles, c'est que Nasser Al-Khelaïfi ne s'est pas arrêté là. Pour accompagner le serial-buteur Edinson Cavani et Neymar, Kylian Mbappé est aussi arrivé. Il va apporter sa technique, sa vitesse et son intelligence de jeu. Paris présente ainsi une puissance de frappe dingue, l'une des plus impressionnantes d'Europe. L'expérience et la culture de la gagne de Daniel Alves seront aussi des atouts de poids.

Alors bien sûr, Paris a des zones d'ombre. Le poids lourd de la L1 ne s'est pas renforcé au cœur du jeu et n'a pas pu attirer le 6 qui lui aurait permis de se prévenir en cas de défaillance de Thiago Motta. Il lui manque aussi peut-être un défenseur central. Et Unai Emery va devoir trouver le juste équilibre, ce qui est loin d'être gagné en C1. Mais pendant qu'une équipe comme le FC Barcelone se présente moins sûr de sa force, que la Juventus a moins de certitudes derrière, Paris a fait trembler la planète football pour redistribuer les cartes. Avant le premier coup d’envoi, le PSG peut bomber le torse. Et continuer de rêver encore plus grand.

0
0