Getty Images

Ligue des champions - 3e journée : Monaco battu par le Besiktas à Louis-II (1-2)

Pour Monaco, ça sent le roussi

Le 17/10/2017 à 22:39Mis à jour Le 19/10/2017 à 18:54

LIGUE DES CHAMPIONS - L'avenir de Monaco en C1 s'est considérablement assombri. Malgré l'ouverture du score de Radamel Falcao, l'ASM s'est inclinée à domicile devant le Besiktas Istanbul mardi (1-2) et reste à la dernière place du groupe G. L'équipe de Leonardo Jardim sera quasiment condamnée à la victoire en Turquie dans quinze jours pour garder un espoir de qualification.

Cette campagne 2017-2018 de Ligue des champions de Monaco prend des allures de chemin de croix. Après trois journées, le champion de France n'a toujours pas remporté un match et ce mardi soir, il a mis un voile sur ses chances de qualification pour les 8es de finale. La faute à une défaite face au Besiktas (1-2). Le club turc, auteur d'un sans faute avec trois victoires, est venu s'imposer à Louis-II assez logiquement grâce à un doublé de Cenk Tosun. Radamel Falcao avait pourtant ouvert le score. Les Monégasques sont derniers de leur poule mais peuvent encore espérer rallier la phase à élimination directe. Puisque dans le même temps, Leipzig, deuxième avec trois points d'avance sur l'ASM, s'est imposé contre le FC Porto (3-2).

Après avoir régalé la saison dernière par la qualité de son jeu et la fraîcheur de son équipe en atteignant les demi-finales de la compétition à la surprise générale, Monaco se rapproche d'une sortie de route prématurée malgré une poule à sa portée. La défaite de ce mardi soir contre le Besiktas (1-2) fait suite au nul inaugural à Leipzig (1-1) et surtout à la lourde défaite essuyée contre Porto (0-3), déjà en Principauté. Pourtant, malgré un début de match plutôt à l'avantage des Turcs et un but refusé pour une position de hors-jeu inexistante de Ryan Babel (7e), les ouailles de Leonardo Jardim ont ouvert le score grâce à un petit pont sur Pepe et un pointu tout aussi délicieux de Radamel Falcao (1-0, 34e).

Un Monaco sans vie

Mais cette saison, un ressort semble être cassé dans les rangs asémistes. Moins bien protégée avec le départ de Bakayoko et un duo Fabinho-Moutinho qui cherche ses repères, la défense du champion de France affiche une fébrilité rédhibitoire à ce niveau. Surtout face à des joueurs rompus aux joutes européennes comme Ricardo Quaresma, passeur décisif pour Cenk Tosun (1-1, 34e), trois petites minutes après l'ouverture du score monégasque. Mangée dans les duels et sur les deuxièmes ballons, l'ASM et sa défense apathique ont été punis juste après la pause sur un second but de Tosun (1-2, 54e).

Youri Tielemans n'a pas répondu aux attentes en soutien de l'attaquant alors que la rentrée de Rony Lopes, pleine de peps à l'image de sa prestation contre Lyon (2-3) vendredi, fait regretter l'absence de l'ancien Lillois dans le onze de départ. Ce Monaco sans vie, qui reste sur quatre matches consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues, est face à une mission quasi impossible. Celle de devenir la première équipe française à se qualifier pour les 8es de finale malgré un petit point au compteur après trois journées.

0
0