AFP

L'OM n'a pas démérité mais prend la porte en Ligue Europa

Marseille n'a pas démérité mais prend la porte

Le 25/02/2016 à 23:38

LIGUE EUROPA - L'Olympique de Marseille est éliminé de la Ligue Europa. L'OM, battu à l'aller au Vélodrome (0-1), a concédé le nul sur la pelouse de Bilbao (1-1), en 16es de finale retour. L'équipe phocéenne a pourtant livré une copie intéressante, notamment en première période, mais a vu les Basques arracher leur qualification en égalisant à la 81e minute.

L'OM peut quitter Bilbao avec des regrets plein la tête. Souvent dominateurs contre les Basques à San Mamés, les Marseillais ont craqué dans les dix dernières minutes de la rencontre en encaissant un but de Sabin Merino (1-1). Un résultat qui élimine Marseille dès les 16es de finale de la Ligue Europa. Le but de Michy Batshuayi, venu récompenser l'excellente première période des Marseillais, n'a pas suffi. L'aller (0-1) et le but d'Aritz Aduriz ont pesé trop lourd dans la balance.

Les joueurs de Michel ont cru en leurs chances pendant longtemps. Jusqu'à la 81e minute de jeu et la tête plongeante de Sabin Merino, entré quelques instants auparavant (1-1, 81e). Un cruel dénouement pour une équipe marseillaise qui a pourtant mis les petits plats dans les grands à l'occasion de son déplacement de la dernière chance en Ligue Europa. Comme souvent cette saison lorsqu'ils jouent hors du Vélodrome, les Phocéens ont montré leur meilleur visage.

Pressing agressif, bloc équipe tourné vers l'avant et défense solide, l'OM a livré une première période pleine de maîtrise afin de prendre le dessus sur une formation basque timide et peu entreprenante. Après de multiples occasions manquées par Georges-Kévin Nkoudou (12e), qui a touché le montant (29e), et Steven Fletcher (22e), c'est Michy Batshuayi qui a concrétisé le temps fort de l'OM en catapultant son tir du gauche sous la barre grâce à la complicité involontaire d'Aymeric Laporte (0-1, 41e).

Et pourtant, Lassana Diarra a encore été énorme

Un peu moins tranchante en seconde période, l'équipe de Michel s'est quand même procurée plusieurs occasions pour faire le break mais ni Steven Fletcher (77e) ni Michy Batshuayi ne sont parvenus à donner cet avantage qui aurait fait tant de bien à l'OM. Si les attaquants marseillais ont eu autant d'opportunités, c'est aussi grâce à l'incroyable débauche d'énergie des milieux phocéens dans l'entrejeu. Mauricio Isla a été grand, Lassana Diarra a été immense (encore une fois !). Pendant que ses coéquipiers piquaient du nez physiquement , le numéro 10 de l'OM a maintenu son équipe à flot. Le temps qu'il a pu.

Son activité, son aisance et la propreté de son jeu ont particulièrement gêné des Basques qui ont sorti la tête de l'eau après l'heure de jeu. Steve Mandanda a fait le boulot sur un coup franc magnifique de Susaeta (61e) avant de s'incliner sur la tête plongeante de Sabin Merino. Un coup de poignard fatal à l'OM. Oui, Marseille sort la tête haute. Mais Marseille sort dès les 16es de finale de la Ligue Europa avec cette désagréable sensation de gâchis.

0
0