AFP

Cruel scénario pour Saint-Etienne, qui ne sauve pas l'honneur de la L1

Cruel scénario pour Saint-Etienne, qui ne sauve pas l'honneur de la L1

Mis à jourLe 25/02/2016 à 23:28

Publiéle 25/02/2016 à 22:55

Mis à jourLe 25/02/2016 à 23:28

Publiéle 25/02/2016 à 22:55

Article de Cédric Granel

LIGUE EUROPA - Battu sur la pelouse du FC Bâle (2-1), Saint-Etienne est éliminé dès les 16es de finale de la Ligue Europa. Les Verts, qui l'avaient emporté à l'aller (3-2), avaient pourtant fait le plus dur en égalisant à la 89e grâce à Bayal Sall. Mais le leader du championnat suisse a arraché la victoire et sa qualification avec un but dans les arrêts de jeu.

Ce match a clairement laissé apparaitre les insuffisances stéphanoises actuelles. Malgré une réelle volonté d’avoir le ballon et de créer du jeu, les joueurs d’ASSE n’ont que trop rarement mis en danger le portier de Bâle. A onze contre onze, Vaclik n’a eu que deux arrêts à faire. Face à Monnet-Paquet (8e) et devant Hamouma (81e). A l’inverse, la formation suisse, plus à l’aise dans le jeu direct, a su se procurer les meilleures opportunités. Grâce notamment à Janko (7e et 10e). Mais c’est Zuffi qui a fait la différence sur un magnifique coup franc direct en lucarne (1-0, 15e).

Dix dernières minutes de folie

Cette rencontre a pris une nouvelle dimension dans les dix dernières minutes. Après deux exclusions, coup sur coup, d’Eysseric (82e) et Embolo (84e), de nombreux espaces se sont ouverts. Et Saint-Etienne en a alors profité. Sur un centre de Cohade, Bayal Sall a devancé Vaclik pour égaliser d’un habile extérieur du pied (1-1, 89e). Un but libérateur synonyme de qualification pour les Verts. Mais ils ont manqué de vigilance et se sont fait surprendre dans le temps additionnel. Tout seul dans les six mètres après une remise de la tête de Lang, Zuffi s’est offert un doublé et a envoyé son équipe en huitièmes de finale (2-1, 90e+2). Un destin cruel pour le peuple stéphanois.

0 commentaire
Vous lisez :