Panoramic

Ligue Europa (3e journée) : Nice et Saint-Etienne déjà dos au mur

Nice et Saint-Etienne déjà dos au mur
Par AFP

Le 20/10/2016 à 18:57

LIGUE EUROPA - Nice, en déplacement à Salzbourg, et Saint-Etienne, qui reçoit Qabala, jouent déjà des rencontres décisives dans l'optique d'une qualification pour les 16es de finale de la C3, jeudi soir.

Après deux défaites, Nice, privé de Mario Balotelli, devra s'imposer jeudi à Salzbourg pour rester dans la course aux 16es de finale de la Ligue Europa, au même titre que Saint-Etienne, à peine mieux loti après deux nuls et lui aussi à la recherche d'une première victoire contre Qabala.

Il y a deux OGC Nice. Celui actuellement irrésistible qui marche sur la Ligue 1, avec quatre points d'avance sur le Paris SG et Monaco. Et l'autre, bien plus friable et déjà très mal embarqué dans son groupe de C3, après deux revers face à Schalke (1-0) et surtout Krasnodar (5-2). Au point que l'espoir de passer cette phase paraît minime, puisque ces deux rivaux directs comptent déjà six points de mieux.

Les Verts face aux tombeurs de Lille

Les deux équipes vont d'ailleurs se rencontrer et les Aiglons peuvent donc en profiter pour réduire l'écart sur au moins l'un des deux, histoire de continuer à lorgner sur la deuxième place qualificative. Pour cela, une condition : il faudra gagner en Autriche. A Salzbourg, Nice se présentera sans son fer de lance offensif, puisque Balotelli est blessé aux adducteurs. Mais le reste de l'effectif sera disponible pour ce rendez-vous somme toute à la portée de la meilleure équipe de L1, face à un adversaire qui n'a plus remporté le moindre match officiel depuis un mois.

Mario Balotelli (OGC Nice)

Mario Balotelli (OGC Nice)AFP

Pour Saint-Etienne, la situation est un peu moins désespérée, mais un succès s'impose tout de même. Avec deux points récoltés face à leurs plus sérieux rivaux présumés, Mayence (1-1) et Anderlecht (1-1), les Verts pointent à deux longueurs de ce duo. Ils doivent donc faire à leur tour respecter leur rang à Geoffroy-Guichard face au dernier du groupe, Qabala.

Méfiance tout de même : le leader du championnat d'Azerbaïdjan a écarté Lille au 3e tour préliminaire cet été. D'autant que Stéphane Ruffier ne sera pas là, puisqu'il purgera son troisième match de suspension, et que plusieurs blessés sont à déplorer (Hamouma, Lemoine).

Van Persie face à Zlatan et Mourinho, 100e pour Totti

Dans les autres matches à suivre, le Manchester United de Zlatan Ibrahimovic et José Mourinho, 3e de son groupe, n'aura pas vraiment le droit à l'erreur face au leader Fenerbahçe. Un adversaire qui le devance d'un point et lui rappelle des mauvais souvenirs, puisqu'il fut le premier club à battre MU à Old Trafford en coupe d'Europe, il y a 20 ans. Outre l'enjeu de la première place, ce match aura une saveur particulière pour l'ancien Red Devil, Robin van Persie.

L'émotion sera forte pour RVP mais d'une tout autre nature que la frayeur qu'il a vécue mercredi, lorsque l'avion le menant lui et ses coéquipiers à Manchester a dû atterrir d'urgence à Budapest en raison d'un hublot endommagé par un oiseau.

Van Persie sous le maillot de Fenerbahce

Van Persie sous le maillot de FenerbahceImago

L'Inter Milan, quant à lui, est très mal embarqué dans le groupe K après deux revers déjà concédés. Les Nerazzurri devront obligatoirement l'emporter à San Siro face au Southampton de Claude Puel, qui partage pour l'heure la tête avec l'étonnant club israélien de l'Hapoel Beer-Sheva.

Enfin, à noter du côté de l'AS Rome, plutôt bien parti dans le groupe E dont elle est leader avec 4 points, le possible 100e match européen de l'éternel Francesco Totti, qui a fêté ses 40 ans le 27 septembre.

0
0