Getty Images

Valtteri Bottas (Mercedes) : "Merci à Lewis d'avoir tenu sa promesse"

Bottas : "Merci à Lewis d'avoir tenu sa promesse"

Le 30/07/2017 à 17:27Mis à jour Le 30/07/2017 à 17:35

GRAND PRIX DE HONGRIE - Valtteri Bottas (Mercedes) n'a pas retenu grand-chose de sa troisième place, dimanche. A part qu'il l'a récupérée sur parole donnée de son coéquipier, Lewis Hamilton.

Valtteri Bottas ne gardera pas un souvenir mémorable de son Grand Prix de Hongrie. Il a subi dimanche sur 70 tours comme il l'avait fait samedi en qualification face à des Ferrari supérieures.

Capable de suivre le rythme des SF70-H de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen dans la première partie de course sans jamais pouvoir porter une attaque, le Finlandais a accepté de laisser passer son partenaire de stand, Lewis Hamilton, au 46e tour pour lui permettre de challenger son compatriote de la Scuderia.

En nette perte de vitesse, il était sous la menace de Max Verstappen (Red Bull) en fin d'épreuve quand le moment de repenser à la promesse du Britannique est devenu d'actualité. Opérer l'inversion alors qu'il roulait loin derrière la W08 n°44 comportait un énorme risque. Dans le dernier virage, il a pourtant vu l'Anglais se décaler sur la gauche pour lui ouvrir le passage vers le podium. Un geste qu'il a apprécié, en rival direct pour le titre.

Tout s'est joué en qualification

"Je m'inquiétais sur la fin car l'écart avec Lewis devenait important", a-t-il exposé. "J'ai eu du mal avec les retardataires. Il a cependant tenu sa parole mais c'était tendu avec Verstappen derrière. Merci à Lewis d'avoir tenu sa promesse et de m'avoir rendu ma place à la fin. Je l'ai laissé tenter sa chance pour passer les Ferrari mais il n'y est pas parvenu."

"C'est dommage car nous avions un bon rythme mais avec notre position sur la grille (ndlr : 3e et Hamilton 4e), nous pouvions difficilement prétendre à mieux car c'est très difficile de dépasser ici quand des voitures ont un rythme semblable."

"Nous savons désormais que nous devons travailler davantage sur les circuits lents mais notre rythme était tout à fait correct", a-t-il conclu.

Le Hungaroring a effectivement confirmé les difficultés rencontrées à Monaco, où le résultat d'ensemble des Gris avait été plus faible encore. Bottas s'était classé quatrième et Hamilton sixième.

0
0