Getty Images

Sebastian Vettel (Ferrari) a abandonné à cause d'une bougie

Vettel a abandonné à cause d'une bougie

Le 08/10/2017 à 07:29Mis à jour Le 08/10/2017 à 09:30

GRAND PRIX DU JAPON - Sebastian Vettel (Ferrari) est rentré à son stand pour abandonner, au 5e tour, dimanche à Suzuka. Victime d'un problème de recharge de batterie, l'Allemand a vite rétrogradé au classement après le départ.

Sebastian Vettel n'a pas perdu toutes ses chances d'être champion du monde cette année mais il a perdu beaucoup de ses illusions. Sur la prégrille de départ du Grand Prix du Japon, dimanche à Suzuka, on a senti que quelque chose se tramait lorsque ses mécaniciens ont ouvert le capot moteur de sa Ferrari pour un check à dix minutes du coup d'envoi de la 16e manche du Mondial. Apparemment à cause d'une bougie défectueuse.

La carrosserie refermée, on pensait le souci réglé mais on s'est rapidement aperçu que #SV5 souffrait d'un manque de puissance. Deuxième au premier virage derrière Lewis Hamilton (Mercedes), parti de la pole position, l'Allemand a vite perdu des positions, inexorablement.

Au 5e tour, son équipe lui a demandé de rentrer abandonner. Resté longtemps sanglé dans sa machine, le quadruple champion du monde a fini par en descendre.

A 59 points au championnat

"C'est un petit problème qui a eu de grosses conséquences. Je n'avais pas de puissance dans le tour de formation ni le premier tour. J'ai reprogrammé ce que je pouvais mais ça n'a pas fonctionné", a-t-il expliqué. En détresse technique, il a effectivement appelé son équipe dans le tour de formation pour demander un conseil, ce que le règlement interdit.

Après son abandon au 1er tour à Singapour et sa 4e place à Sepang à cause d'un souci de turbo en qualification, Sebastian Vettel a fait une bien mauvaise affaire au championnat du monde. Avec 34 points à combler avec cinq courses encore à disputer, il avait une réelle chance mathématique de coiffer la couronne aux dépens de Lewis Hamilton (Mercedes). Avec cinq victoires, il était même sûr de son fait.

Mais la victoire de Lewis Hamilton l'éloigne à désormais 59 longueurs du Britannique du championnat. La probabilité d'un sacre est devenue quasiment purement théorique pour lui.

0
0