Zoom

Lake Louise : Lindsey Vonn remporte la seconde descente, sa 60e victoire en Coupe du monde

La 60e rugissante de la revenante Vonn

Le 06/12/2014 à 22:37

Lindsey Vonn a remporté la seconde descente de Lake Louise, samedi. C'est la 60e victoire de l'Américaine en Coupe du monde. La skieuse de Vail a devancé deux compatriotes, Stacey Cook (+0"49) et Julia Mancuso (+0"57). Un triplé historique pour les Etats-Unis.

Cette fois, le message est clair : Lindsey Vonn est bien de retour. Huitième vendredi, l'Américaine s'est imposée lors de la seconde descente de Lake Louise, samedi. Sur le podium, celle qui a décroché la 60e victoire de sa carrière en Coupe du monde est flanquée de deux de ses compatriotes : Stacey Cook et Julia Mancuso. Un triplé historique pour les Etats-Unis sur le circuit majeur.

Le dernier succès de Vonn remontait au 26 janvier 2013. A Maribor, la skieuse de Park City avait dominé le géant slovène. Depuis plus rien. Ou plutôt, beaucoup de pépins physiques et deux opérations du genou droit l'an dernier. A Lake Louise, l'Américaine avait pour ambition de tourner la page pour de bon. Un lieu idéal tant Vonn se sent comme chez elle dans la station canadienne. C'est d'ailleurs la quinzième fois qu'elle y lève les bras, pour 21 podiums. Vendredi, Vonn s'était classée huitième de la première descente, à 85 centièmes de Tina Maze. Ce samedi, les deux femmes ont échangé leur rang. Plus engagée, Vonn a fait beaucoup mieux en appuyant un peu plus sur son genou meurtri. Derrière elle, Cook et Mancuso ont été repoussées à 49 et 57 centièmes. Tina Maze a donc terminé huitième (à 0"89), juste devant Anna Fenninger (+0"91), mais a conservé la tête du classement général.

Dans le camp français, Marie Jay-Marchand-Arvier a de nouveau terminé avec le meilleur bilan tricolore (20e à 1"81). Marion Rolland avait soldé sa première descente dans un large sourire (29e). Samedi, la skieuse des Deux Alpes a fait (un peu) mieux (28e à 2"10) mais sa grimace à l'arrivée en disait long sur le calvaire vécu tout au long de son run. Elle l'a dit : les douleurs au genou droit ne l'ont pas abandonnée. Le chemin est encore long avant de pouvoir jouer avec les meilleures.

0
0