Eurosport

Universiade 2017 : Miellet sur le podium, fin de l’haltérophilie, début du bad

Universiade 2017 : Miellet sur le podium, fin de l’haltérophilie, début du bad

Le 25/08/2017 à 18:41Mis à jour Le 25/08/2017 à 18:42

Ce vendredi 25 août, la France a obtenu sa première médaille en athlétisme à l'Universiade d'été de Taipei par l'intermédiaire d'Alexis Miellet.

Quadruple champion de France du 1500 mètres dans les catégories de jeunes, le demi-fondeur de Dijon a réalisé une superbe course en finale sur la distance pour finalement terminer deuxième en 3’43″91. Miellet repart donc de Taïwan avec l’argent autour du cou, terminant derrière l’Allemand Timo Benitz (vainqueur en 3’43″45) et 8 petits centièmes devant le Britannique Jonathan Davies.

C’est la dixième médaille pour la délégation française dans ces Universiades, car un peu plus tôt l’escrime tricolore a évité de peu la faillite complète en récoltant le bronze en sabre féminin par équipe (voir par ailleurs : http://www.eurosport.fr/escrime/universiade-2017-escrime-la-desillusion-tricolore_sto6301277/story.shtml )

Cette journée marquait la clôture des épreuves en escrime, mais aussi en haltérophilie. Iryna Dekha en a profité pour s’illustrer de fort belle manière, réussissant un triple record universitaire dans la catégorie des 90 kilos. L’Ukrainienne a arraché 111 kilos (soit 6 kg de mieux que l’ancien RU), puis à l’épaulé-jeté, elle a soulevé 135 kg (+1 kg) pour un total de 246 kg, soit 8 de mieux que la marque réalisée par la Taïwanaise Chi-Ling Yao en 2013.

Kuo met les records K.O.

Dimanche dernier, lors du premier jour de compétition dans la discipline, le Nord-Coréen Yun Chol Om avait réussi pareille performance chez les Messieurs en 56 kg avec un total de 294 kg, pulvérisant notamment les 273 kg réalisés par le Chinois Lizhi Li en 2011. Mais la grande dame de cette Universiade 2017, c’est la locale : Hsing-Chun Kuo.

Lundi, l’haltérophile de Taipei a amélioré ses deux records universitaires qui dataient de 2013 : à l’arraché (107 kg) et au total (249 kg). Mais c’est à l’épaulé-jeté qu’elle a encore plus impressionné en s’offrant tout simplement le record du monde ! En soulevant 142 kilos, Kuo a effacé des tablettes la Chinoise Hongmei Qiu, détentrice du record depuis 2007 avec 141 kg. Seule Française engagée dans ces championnats, Ophélie Cabon a soulevé 150 kilos (70 à l’arraché, 80 à l’épaulé-jeté), se classant 13ème dans la catégorie des 53 kg.

Taipei, premier titré en badminton

Si pour certaines épreuves il s’agissait de l’épilogue, pour le badminton, en revanche, c’était l’heure des premières récompenses. À domicile, Taïwan, qui rappelons-le, concourt sous bannière neutre et le nom de « Taipei chinois » pour raisons diplomatiques, s’est adjugé, en équipe, le premier titre décerné en dans ce sport. Un succès contre le Japon net et sans bavure : 3 matches à 0 après les victoires faciles en deux sets en double hommes, puis en simples dame et homme. Battues lors des demi-finales, la Thaïlande et la Malaisie complètent ce podium 100% asiatique.

En natation, à noter les deux records universitaires du jour signés par l’Italienne Simona Quadarella sur 800 m en 8’20″54, qui explose de plus de 5 secondes la précédente marque de référence (!), et par la nageuse de Hong-Kong Siobhan Haughey, qui met six dixièmes à l’ancien record, pour remporter le 200 m papillon en 1’56″71.

0
0