Panoramic

Comme Mahut, Monfils a fini par caler contre Klizan

Comme Mahut, Monfils a fini par caler contre Klizan

Mis à jourLe 14/02/2016 à 18:50

Publiéle 14/02/2016 à 17:40

Mis à jourLe 14/02/2016 à 18:50

Publiéle 14/02/2016 à 17:40

Article de Sébastien Petit

ATP ROTTERDAM - Gaël Monfils ne remportera pas le 6e titre de sa carrière, le premier dans un ATP 500. Le Français a subi la loi de Martin Klizan dimanche en finale (6-7, 6-3, 6-1). Le Slovaque, véritable miraculé dans ce tournoi, aura fait beaucoup de mal aux Français après avoir sorti Nicolas Mahut samedi.

Ce n'était pas le tournoi des Français. Avec deux Bleus dans le dernier carré de Rotterdam (Mahut et Monfils), on pouvait penser que le trophée de cet ATP 500 tomberait dans l'escarcelle d'un Tricolore. Que nenni ! C'était sans compter sans la fougue, la ténacité et la réussite de Martin Klizan, qui a joué avec ses nerfs et ceux de ses adversaires pour finalement s'imposer aux termes d'un dernier match à l'image de sa semaine : renversant ! Le Slovaque, 43e mondial, a décroché le plus beau trophée de sa carrière en dominant Gaël Monfils en trois manches dimanche (6-7, 6-3, 6-1).

18e finale perdue par Monfils en 23 occasions

Incapable de contenir les assauts de Klizan, le Français s'est fait manger en retour sur ses deuxièmes balles, où il a accusé seulement 38% de réussite sur l'ensemble de la rencontre. Seuls ses premiers services lui ont permis de rester dans le coup, notamment dans le premier set en sauvant 6 balles de break. Jusqu'à ce craquage sur la 7e occasion de break du match, la seule du deuxième set à défendre qu'il a concédée avant de perdre pied. En jouant le feu en coup droit, Klizan a fait ce qu'il a voulu sur le court en bousculant le Français à l'échange, non sans une certaine réussite.

La tête dans le sac, Monfils a perdu son service quatre fois de suite entre la fin du deuxième set et la fin du match, inscrivant seulement 8 points sur ses mises en jeu dans le dernier acte. Un bien triste final pour le 18e mondial qui avait bien commencé sa saison avec un quart de finale à l'Open d'Australie. Et qui confirme qu'il n'est pas un homme de finale : le voici avec une 18e défaite en 23 finales jouées. Au strict opposé, Klizan, lui, connait une réussite insolente avec 4 titres en 4 finales. Il n'y avait sans doute pas de hasard.

0 commentaire
Vous lisez :