Getty Images

Noah sur Monfils : "Il avait à cœur de revenir, je pense qu'il n'est pas très bien en ce moment"

Noah sur Monfils : "Il avait à cœur de revenir, je pense qu'il n'est pas très bien en ce moment"

Le 14/11/2017 à 13:43Mis à jour Le 14/11/2017 à 13:54

COUPE DAVIS – Sans surprise, Gaël Monfils sera le grand absent dans le camp français lors de la finale face à Belgique. Pilier de l'équipe lors des deux précédentes finales, il la regardera cette fois à la télé. A moins qu'il ne décide de venir soutenir ses camarades au stade Pierre-Mauroy, ce que Yannick Noah n'a pas exclu.

Il sera le grand absent de cette finale. Gaël Monfils avait tenté de porter l'équipe de France à bout de bras en 2010 à Belgrade. Il avait apporté le seul rayon de soleil de la finale 2014 contre la Suisse, en apportant le point de l'égalisation le vendredi contre Roger Federer. Cette fois, la Monf' ne sera pas à Lille contre la Belgique. Blessé, et auteur d'une saison globalement très décevante, celui qui pointait il y a un an à la 6e place mondiale va rater ce train-là. Or c'est paradoxalement celui qui peut enfin sacrer cette génération si frustrée jusque-là.

C'est évidemment tout sauf une surprise, vu le contexte, si Yannick Noah ne l'a pas retenu dans sa liste pourtant élargie, mardi. Monfils n'était plus une option depuis des semaines pour cette finale. Mais si les relations entre le capitaine et son joueur ont pu être tendues ces derniers mois, au gré des forfaits du second et de ses états d'âme, les ponts ne sont pas coupés. "J'ai des conversations avec Gaël", a expliqué Noah, chez qui on peut sentir une pointe de regret. "C'est un super joueur de coupe Davis, juge-t-il. Une fois sur le terrain, il n'a pas peur, il aime ça. Je suis frustré de ne pas avoir eu la chance de l'avoir plus souvent sur le court."

" C'est un de mes joueurs, je l'encourage."

Si Noah avoue avoir eu parfois "des doutes" sur la réelle motivation de Gaël Monfils de prendre part à l'aventure, il assure que, cette finale, il était prêt à tout pour la disputer. "Sincèrement, là, il avait vraiment à cœur de revenir, a dévoilé l'ancien vainqueur de Roland-Garros. Je pense qu'il n'est pas très bien en ce moment. Mais, même s'il n'est pas dans l'équipe, il fera partie de l'histoire (de cette génération)." A tel point qu'il n'est pas exclu que Monfils vienne à Lille pour soutenir ses potes. "Est-ce qu'il va venir ? Il hésite", a glissé Noah. En motivateur de troupes, il pourrait avoir un rôle à jouer, même si on imagine que, pour lui, être là sans être là pourrait s'avérer douloureux.

Yannick Noah et Gaël Monfils en Coupe Davis en 2016

Yannick Noah et Gaël Monfils en Coupe Davis en 2016AFP

"J'espère de tout cœur qu'on gagnera et que ça lui donnera envie de revenir", a ensuite plaidé le capitaine tricolore, même si cela passera d'abord par un retour à un niveau qui, aujourd'hui, ne lui permet de toute façon pas de pouvoir prétendre à une place en simple face à Tsonga ou Pouille. Retombé au-delà de la 40e place au classement ATP, Monfils, 31 ans, a un long chemin devant lui. Mais Noah ne veut pas le laisser tomber. "C'est un de mes joueurs, je l'encourage, dit-il. Je lui ai dit qu'on la gagnerait avec lui l'année prochaine."

0
0