Getty Images

Pouille, Tsonga, Mahut et Herbert retenus par Noah, Gasquet et Benneteau remplaçants

Une liste élargie avec Tsonga et Pouille en tête d'affiche... et un peu de temps pour trancher

Le 14/11/2017 à 12:03Mis à jour Le 14/11/2017 à 12:28

Yannick Noah a dévoilé mardi la composition de l'équipe de France qui disputera la finale de la Coupe Davis face à la Belgique, du 24 au 26 novembre. Le capitaine des Bleus a décidé de retenir six joueurs : Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert comme titulaires, Richard Gasquet et Julien Benneteau en tant que remplaçants. Sans rien arrêter définitivement...

Yannick Noah a choisi... de ne pas choisir tout de suite. Mardi, au Centre national d'entraînement, le capitaine de l'équipe de France a dévoilé une liste élargie pour la finale de la Coupe Davis, la semaine prochaine, face à la Belgique. Il a retenu à ce jour six joueurs et effectuera son choix définitif à l'issue du stage de Marcq-en-Barœul, qui débutera ce mercredi. S'il a bel et bien désigné quatre joueurs plus deux remplaçants, Noah a aussi précisé que rien n'était arrêté. "Dans ma tête, l'équipe définitive, je la prendrai le plus tard possible", a-t-il dit. Il a jusqu'au tirage au sort du match, le 23 novembre, pour se prononcer définitivement.

Dans une annonce laconique, Yannick Noah a donc reconduit les quatre vainqueurs de la Serbie en demi-finale : Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille, ainsi que Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut pour le double. Richard Gasquet et Julien Benneteau, eux, sont remplaçants. Pour l'instant en tout cas. Le seul à être sûr de rester pour de bon sur le carreau à ce jour est Adrian Mannarino, non retenu en dépit de sa belle saison. "Il était candidat et il n'était pas loin", a souligné le capitaine, saluant l'émulation des dernières semaines.

Pour Mahut et Herbert, rien de garanti

Sauf blessure, les places de Tsonga et Pouille sont garanties. Ils sont clairement les deux leaders pour les matches de simple. Vainqueurs chacun d'un tournoi en indoor cet automne, à Anvers pour Tsonga et à Vienne pour Pouille... contre Tsonga en finale, le Manceau et le Nordiste font figures de tauliers. Reste la question du double. La paire Mahut-Herbert, qui dispute en ce moment le Masters à l'O² Arena, part avec une longueur d'avance mais rien n'est garanti pour les deux hommes. D'où la présence de Richard Gasquet ou de Julien Benneteau, qui a gagné sa place dans le groupe lors de sa belle campagne au Masters 1000 de Bercy, où il a atteint le dernier carré.

Yannick Noah se déterminera en fonction de ce qu'il verra lors du stage final, peut-être aussi des performances de Mahut et Herbert à Londres, mais encore de l'état physique de ses deux joueurs de simple. Partir avec la paire Herbert-Mahut ne lui laisserait que peu de latitude en cas de pépin de Pouille ou Tsonga. Partir avec un de ses deux joueurs de double dans un éventuel cinquième match décisif constituerait un énorme risque. C'est ce qui pourrait l'inciter, in fine, à retenir un Benneteau ou un Gasquet, plus sécurisants en simple et tout à fait capables d'être performants en double.

Le capitaine a insisté sur l'aspect "compact" de son groupe. D'où sa difficulté à trancher facilement et à emmener avec lui seulement quatre unités à dix jours de la finale. Ils sont donc deux à savoir quoi s'en tenir aujourd'hui, Tsonga et Pouille, et quatre qui peuvent encore espérer. Mais tous vont se préparer comme jamais, car ce rendez-vous, c'est celui d'une génération.

Yannick Noah

Yannick NoahGetty Images

0
0