AFP

Roger Federer bat Stan Wawrinka en finale (6-4, 7-5)

La magie Federer opère toujours

Le 20/03/2017 à 01:09

MASTERS 1000 INDIAN WELLS - Roger Federer continue de vivre un début de saison en forme de rêve. Après l'Open d'Australie, le Suisse a remporté dimanche le premier Masters 1000 de l'année, à Indian Wells, en battant son compatriote Stan Wawrinka en deux sets (6-4, 7-5). C'est son 5e sacre en Californie, record égalé.

La cure de jouvence continue de produire ses effets. Ecarté des courts pendant tout le second semestre 2016, Roger Federer signe un tonitruant retour au sommet en ce début d'année 2017. Vainqueur de l'Open d'Australie fin janvier après une campagne épique, il a épinglé, après le premier majeur de la saison, le premier Masters 1000 en s'imposant à Indian Wells. Dimanche, deux sets lui ont suffi pour prendre la mesure de Stan Wawrinka (6-4, 7-5).

90e titre, 25e Masters 1000...

Jusqu'à 5-4 Federer, les jeux de service ont ainsi défilé, sans la moindre anicroche. Mais dans le 10e jeu, Wawrinka, à 30A, a perdu deux longs échanges où il a été le premier à craquer, pour permettre à "Rodgeur" d'empocher le gain de cette première manche. Wawrinka aurait pu être sonné, il a au contraire été piqué au vif. Dans le jeu suivant, le premier du deuxième set, il a envoyé un très lourd pour pousser Federer dans les cordes et réussir le break. Un évènement, puisque le Bâlois n'avait encore jamais cédé son service dans cette édition 2017.

Sous le cagnard du désert californien (34° en ce dimanche après-midi), la perspective d'une troisième manche aurait pu inquiéter les vieilles jambes de Federer. Mais de troisième set, il n'y eut point car, après une première alerte écartée à 1-0, Wawrinka a concédé le débreak à 2-1. Les choses ont suivi leur cours jusqu'à 6-5 Federer. Là, il a à nouveau porté l'estocade pour refaire à Wawrinka le coup du premier set. Sa première balle de match a été la bonne et c'est au filet, où il a été si efficace, qu'il est venu conclure cette rencontre. Wawrinka, trop fragile sur sa deuxième balle (39% de points gagnés) aura au final presque toujours subi les débats.

Ce sacre, s'il n'a évidemment pas la portée historique de celui de Melbourne voilà un mois et demi, est tout sauf anodin pour Roger Federer. C'est son 90e titre, son 25e Masters 1000, dont il devient le plus vieux vainqueur, délogeant Andre Agassi des tablettes, et son 5e à Indian Wells, ce qui lui permet de rejoindre Djokovic. Le plus incroyable, c'est peut-être de se dire que Federer n'avait plus réussi le doublé majeur du début de saison (Open d'Australie-Indian Wells) depuis... 2006. Plus que jamais, il est en train de remonter le temps.

0
0