AFP

Federer poursuit sa domination face à Nadal et sa razzia (6-3, 6-4)

Federer poursuit sa domination face à Nadal et sa razzia

Le 02/04/2017 à 20:49Mis à jour Le 02/04/2017 à 21:53

MASTERS MIAMI - Roger Federer a remporté son troisième titre au Masters 1000 floridien en battant Rafael Nadal, 6-3, 6-4 en 1h34, dimanche en finale à Key Biscayne. Après ce succès, le Suisse sera 4e mondial lundi.

Troisième "Fedal" de la saison… et troisième victoire de Roger Federer. Ce dimanche, le Suisse a encore pris le meilleur sur son rival de toujours lors de la finale du Masters 1000 de Miami en concluant le tout en deux sets et un peu plus d’une heure et demie (6-3, 6-4).

Sans être au niveau de sa démonstration d’Indian Wells, le Suisse a réussi à convertir ses balles de break, à l’inverse de l’Espagnol pour réussir le triplé Open d'Australie-Indian Wells-Miami. Triplé qu’il avait réussi seulement une fois dans sa carrière jusqu’à présent… en 2006. Une autre époque…

Dans une finale sans grand suspense, Roger Federer a su s’appuyer sur ses armes pour se défaire de Nadal. Son revers, si souvent source de problème face à l’Espagnol, a encore fait la différence dans les moments chauds. Comme dans le premier set où les balles de break ont été légions mais où personne ne semblait disposé à prendre l’avantage. Finalement, à 4-3 en sa faveur, Federer a su accélérer pour faire craquer le Majorquin. Un jeu de service plus tard et c’est le Suisse qui empochait la première manche (6-3).

Grande première pour Federer

Plus agressif et offensif, Federer a maintenu son niveau de jeu au service pour continuer à mettre Nadal sous pression. Comme lors de ce jeu à 3-3 où l’Espagnol a dû se déployer pour sauver deux balles de break. Ce n’était que partie remise. A 4-4, le Suisse a profité de l’aide de la bande du filet pour s’offrir une nouvelle balle de break, convertie dans la foulée après une faute de son rival.

Tranquillement, Federer a conclu, sans trembler. Histoire de s’offrir son 26e Masters 1000 de sa carrière et emporter la mise pour la quatrième fois de suite face à Nadal, la troisième cette saison. Une grande première pour lui. Comme quoi, on peut encore connaître les joies de la nouveauté à 35 ans.

0
0