Getty Images

Andy Murray après sa défaite : "J'ai pris de mauvaises décisions" sur le court

Murray : "J'ai pris de mauvaises décisions" sur le court
Par AFP

Le 20/04/2017 à 22:15Mis à jour Le 20/04/2017 à 22:16

Le N.1 mondial Andy Murray était soulagé par l'état de son coude droit jeudi, malgré la défaite en huitièmes de finale à Monte-Carlo contre l'Espagnol Albert Ramos (2-6, 6-2, 7-5).

"J'ai bien mieux servi qu'hier (mercredi) et j'ai joué deux heures et demie. Cela ne peut aller qu'en s'améliorant", a apprécié l'Ecossais en conférence de prsse malgré sa défaite. Le numéro 1 mondial hésitait entre disputer un tournoi la semaine prochaine ou tout simplement s'entraîner après un passage à Londres dimanche pour voir son beau-père courir le marathon.

Vous n'étiez pas loin de remporter le match. Que s'est-il passé ?

Andy Murray : Mener 4-0 dans le dernier set puis perdre, cela ne m'est pas arrivé souvent dans ma carrière. Forcément, je suis déçu parce que j'ai eu suffisamment d'occasions de l'emporter. A 5-4, j'ai eu une autre opportunité. Ce n'est pas passé loin. Mais plusieurs fois, j'ai pris de mauvaises décisions au niveau tactique. Je vais revisionner certaines parties du match pour voir comment j'aurais pu jouer différemment.

Comment va votre coude ?

A. M. : Ça va plutôt bien. J'ai bien mieux servi qu'hier (mercredi) et j'ai joué deux heures et demie. Cela ne peut aller qu'en s'améliorant. Je n'aurais pas joué sans être capable de servir correctement. J'ai pu servir à pleine vitesse à partir de vendredi ou samedi. C'est le côté positif, parce que je n'étais pas sûr de pouvoir disputer le tournoi.

Quel est votre programme avant Roland-Garros. Irez-vous à Budapest ou à Barcelone ?

A. M. : Je ne sais pas encore. Il faut choisir entre jouer des matches ou travailler la condition physique le plus possible (à l'entraînement). Si je vais à Budapest et Barcelone, je n'aurais pas beaucoup d'occasions de m'entraîner avant Roland-Garros. Alors que si je ne joue pas la semaine prochaine, je pourrais organiser de bonnes séances au niveau physique. Après la blessure, il a fallu y aller doucement. Mais maintenant, je suis prêt à faire de gros efforts. Si je ne joue pas l'un de ces deux tournois, j'irais plus tôt à Madrid pour effectuer une partie du boulot là-bas. Mon beau-père court le marathon (de Londres) dimanche. Peut-être que je rentrerai aussi pour voir ça.

0
0