AFP

Decima, record, classement : Pour Nadal, c'est le carton plein

Decima, record, classement : Pour Nadal, c'est le carton plein

Le 24/04/2017 à 11:14Mis à jour Le 24/04/2017 à 16:49

MASTERS 1000 MONTE-CARLO – Rafael Nadal n'a pas perdu son temps sur le rocher monégasque. En battant Albert Ramos-Vinolas (6-1, 6-3) en finale, il a accompli quelques pas supplémentaires dans l'histoire. Il a aussi posé quelques graines supplémentaires qui pourraient donner leurs fruits d'ici l'été...

La première decima de l'histoire

C'est une date qui restera. Ce 23 avril, Rafael Nadal est devenu le premier joueur à compter un palmarès à deux chiffres dans un même tournoi. Il était déjà le seul à compter neuf titres. Plutôt trois fois qu'une, même puisqu'il était nonuple lauréat à Monte-Carlo, Barcelone et Roland-Garros. Cette première decima n'est donc peut-être pas la dernière pour le Señor Nadal, qui pourrait en ajouter deux autres au cours de ce printemps 2017. Le seul autre joueur en mesure, dans un futur relativement proche, d'atteindre la barre des dix titres dans un tournoi, c'est Roger Federer. Le Suisse compte huit victoires à Halle. Au mieux, il signera sa propre "decima" en 2018.

La Decima de Rafael Nadal

Le 50e titre sur terre et le record

Autre marque pour le moins significative, autre précédent établi : Nadal est le premier joueur à atteindre la barre des 50 titres sur terre battue. A Barcelone, il y a un an moins un jour, le 24 avril 2016, l'Espagnol avait égalé le record de Guillermo Vilas, vainqueur de 49 tournois sur ocre dans sa carrière. Douze mois après avoir égalé le gaucher argentin, Nadal vient donc de le dépasser pour s'imposer statistiquement comme le vainqueur le plus prolifique sur terre battue.

Sur ses 50 titres terriens, 20% proviennent donc de ce seul tournoi de Monte-Carlo. Le triptyque Monte-Carlo/Barcelone/Roland-Garros pèse aujourd'hui 56% de ses victoires. Il s'est également imposé à sept reprises à Rome. Un seul autre joueur dans l'ère Open a gagné au moins sept fois un même tournoi : Guillermo Vilas, évidemment, chez lui, à Buenos Aires. Mais ce qui frappe dans le palmarès de Nadal, c'est que trois des quatre tournois où il a établi cette performance sont des rendez-vous majeurs (un Grand Chelem, deux Masters 1000).

Son 70e titre, son 29e Masters 1000

Un autre compte tout rond. Outre son 10e Monte-Carlo et son 50e titre sur terre, c'est aussi le 70e tournoi gagné par Rafael Nadal depuis le début de sa carrière. Il est le cinquième joueur à atteindre ce total. Sa prochaine cible sera John McEnroe (77 titres). Le podium, en revanche, ne parait pas accessible autrement qu'à long, voire très long terme. Car les deux premiers, Jimmy Connors (109 titres) et Ivan Lendl (94) sont très loin, tout comme le troisième, Roger Federer, qui, en prime, continue d'avancer. Le Suisse affiche 91 tournois au compteur après son début de saison canon.

En revanche, Nadal peut lorgner un autre record de façon beaucoup plus concrète : celui des titres en Masters 1000. Après une année de sevrage dans cette catégorie, le Majorquin a obtenu son 29e M1000. Il revient ainsi à une unité de Novak Djokovic, qui avait décroché sa 30e victoire l'été dernier au Canada. Les deux prochains Masters 1000, à Madrid puis Rome, peuvent maintenant permettre à Nadal de rejoindre voire dépasser le Serbe en la matière.

Classement : Attention, le revoilà

Rafael Nadal avait perdu les 1000 points de son titre à Monte-Carlo lundi dernier, en raison du décalage dans le calendrier. Il les a récupérés. Mais ce lundi, il doit céder les 500 points de Barcelone 2016. Malgré cela, il se retrouve au 5e rang. Certes, il reste à plus de 7000 points du numéro un, Andy Murray. Mais comme dans le cas de Roger Federer, le classement ATP Race donne une autre lecture de la situation, annonciatrice de la hiérarchie telle qu'elle pourrait se dégager d'ici quelques mois, sans doute au cœur de l'été.

En effet, Nadal a désormais compilé 3235 points en 2017. C'est beaucoup plus qu'Andy Murray (930) et plus encore que Novak Djokovic (655). Seul Federer le devance encore au prix de son premier trimestre presque parfait (4045 points). Mais l'Espagnol va encore disputer deux Masters 1000 et un ATP 500 d'ici Roland-Garros. Sachant qu'il n'a que 810 points de moins que le Suisse, la probabilité de le voir aux commandes du classement 2017 en débarquant à Paris est plus forte que jamais. Un titre à Roland-Garros pourrait alors lui ouvrir à nouveau les portes du trône.

0
0