Mondo Duplantis, évidemment. Plus que jamais intouchable, le Suédois a remporté, samedi soir au stade olympique de Munich, le deuxième titre de champion d’Europe de sa carrière après une soirée parfaite. Quatre ans après Berlin, le meilleur perchiste de l'histoire a ajouté Munich à son palmarès.
Sans rival, encore une fois, le Suédois a fait le doublé Mondiaux-Europe avec une grande facilité et un meilleur saut à 6,06m. Il a devancé l’Allemand Bo Kanda Lita Baehre (5,85m) et le Norvégien Pål Haugen Lillefosse (5,75m). Lita Baehre a été le dernier à baisser les bras en se ratant à 5,90. Il avait été le seul parmi les autres finalistes à passer 5,85m.
Mondiaux
Duplantis, un record et une marge pour aller plus haut : "J'étais 8 centimètres au-dessus"
25/07/2022 À 08:48

Pas de tentative de record du monde

Pour Duplantis, tout s’est déroulé parfaitement. L’athlète de 22 ans a lancé son concours plus tard à 5,65m, après avoir fait l’impasse à 5,50m. Un premier saut réussi qui a conditionné la suite. Alors que la concurrence butait sur la barre à 5,75m, dont Renaud Lavillenie, 7e et privé de médaille, il a encore fait l’impasse et conquis 5,85m à son premier essai, celui de l’or, étant donné que Lita Baehre ne l’a passée qu’à sa deuxième tentative.
Mondo a ensuite passé 5,90m à son premier essai. Encore. Puis, il est allé chercher le record des championnats (6,05m), sa propre marque de Berlin 2018, avec un saut à 6,06m passé avec facilité et assurance. Quatre sauts, tous passés au premier coup. C’est aussi ça Duplantis, c'est la quasi perfection.
Et le record du monde, dans tout ça ? Même frigorifié par la météo et l’ambiance humide, le public munichois attendait cette petite cerise. Mais, déception, il n’a pas pu profiter d’une tentative pour améliorer les 6,21m d’Eugene. Quelques minutes après son saut à 6,06m, Duplantis a rangé ses perches. Ce n’était pas le moment pour cela.

Armand Duplantis en action lors des Championnats d'Europe 2022 d'athlétisme à Munich

Crédit: Getty Images

Mondiaux
Une Amusan record, Team USA imprenable en relais : Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit
25/07/2022 À 06:14
Mondiaux
Lavillenie, des "sauts de merde" mais le sourire : "Je préfère galérer aujourd’hui"
23/07/2022 À 08:12