Panoramic

Bleues : Sandrine Gruda aurait pu être MVP

Gruda aurait pu être MVP
Par Eurosport

Le 30/06/2013 à 23:33Mis à jour Le 30/06/2013 à 23:49

Sandrine Gruda, la plus talentueuse des Françaises, a gardé le meilleur pour la fin, avec 25 points en finale. Dommage, cela n’a pas suffi. Bilan du cinq majeur.

Si tout le monde parle de Céline Dumerc et de ses exploits en fin de match, Sandrine Gruda est sans conteste la Braqueuse la plus talentueuse. Même si les Françaises n’ont pas réussi à résister suffisamment aux assauts de l’Espagne, la Martiniquaise a brillé lors de cette finale perdue. La musculeuse Sancho Lyttle et l’ailière anguleuse Torrens ont inscrit 41 des 70 points de la Roja, mais l’intérieure d’Ekaterinburg a fini meilleure marqueuse de la rencontre, en explosant sa moyenne de points (10,4 à l’Euro). Retour sur la performance du cinq majeur de Pierre Vincent.

CELINE DUMERC : Excepté un shoot primé pour ramener les Bleues à un point, à 1’54 du terme (67-68), Dumerc n’a pas eu l’impact que ses fans espéraient. Elle a tout de même su se rendre utile en marquant 11 points, avec trois passes et trois rebonds. Après ses exploits de Londres, on aurait quand même aimé la voir tenter le dernier tir pour égaliser au buzzer.

DIANDRA TCHATCHOUANG : La cadette a cherché à gêner au mieux Torrens, mais la tâche était un peu trop compliquée pour l’arrière. En attaque, la performance de la probable future joueuse de Bourges n’a pas été plus impressionnante avec 3 balles perdues et 4 points. Pire, son pourcentage a défavorisé le jeu de son équipe, avec un seul panier réussi sur cinq.

EMILIE GOMIS : La numéro 11 a joué 30 minutes et son apport offensif n’a pas été totalement suffisant, avec tant de temps passé sur le parquet. Si elle a réussi à inscrire 9 points, elle a également perdu trois des 18 ballons égarés par son équipe.

EMELINE NDONGUE : De retour dans le cinq majeur pour la finale, l’intérieure qui jouait son dernier match avec les Bleues n’a pas pu montrer tout son talent, à cause des fautes sifflées à son encontre. Résultat, elle n’a pu jouer que 18 minutes et son impact des deux côtés du terrain a manqué aux Tricolores, pour définitivement creuser l’écart.

SANDRINE GRUDA : La meilleure Française a montré pourquoi elle méritait ce titre officieux. L’intérieure de 1.92 mètres a livré un duel de titan face à la MVP du tournoi Sancho Lyttle, au point de surclasser sa rivale du jour, avec 25 points à 11 sur 16 au tir. Seul petit point noir, son manque d’impact au rebond avec seulement quatre prises en 37 minutes de jeu.

0
0