L'Asvel s'est imposée face à l'Etoile Rouge de Belgrade (69-67) à domicile vendredi. Trois jours après le sérieux revers subi à la maison contre Monaco (100-75), cette défaite contre la Roca Team semblait encore dans les esprits des membres de l'escouade dirigée par TJ Parker. Cette victoire obtenue dans les derniers instants après une entame très poussive devrait leur permettre de reprendre confiance avant de recevoir mardi le Bayern Munich.
A l'Astroballe, l'Asvel, qui restait sur six défaites sur les sept derniers matches en Euroligue, a pris un départ très poussif et n'a commencé à mener au score que dans le troisième quart-temps. Privée de son meilleur marqueur, Elie Okobo, en plus de William Howard, Victor Wembanyama et David Lighty, Villeurbanne a d'abord fait preuve d'un déficit d'aggressivité, terminant le premier quart-temps avec six points de retard (17-11). Les joueurs de Belgrade qui n'avaient pas disputé de rencontre officielle depuis 19 jours en raison d'un effectif décimé par le Covid ont semblé plus frais.

Lacombe au four et au moulin

EuroLeague
L'exploit n'était pas loin : La Roca Team échoue aux portes du Final Four
04/05/2022 À 20:28
Antoine Diot, apparemment touché au mollet, est lui resté moins de quatre minutes sur le parquet. L'écart en faveur des visiteurs s'est accru à mi-parcours (35-25). Peu avant la mi-temps, Charles Kahudi a tenté de sonner la révolte sur un contre spectaculaire. Mais ses coéquipiers enchaînaient les actions offensives faméliques, à l'image de Marcos Knight, pas en réussite (2/8 aux tirs).
L'Asvel n'a pas pu compter sur le soutien du public, très clairsemé en raison des jauges de spectateurs imposées par la pandémie. Et c'est Paul Lacombre (17 points et 7 rebonds), virevoltant en attaque et actif dans la raquette, qui a redynamisé les siens dans le troisième quart-temps. L'Asvel est enfin passée devant et a abordé le dernier quart-temps avec un point d'avance (49-48).
Dans le money-time, Lacombe a été une nouvelle fois au four et au moulin pour arracher la victoire. Et le meneur Chris Jones (17 points et 5 passes) a été déterminant sur la dernière possession de son équipe. La réception du Bayern dans quatre jours doit permettre de confirmer ce nouvel élan.
EuroLeague
Monaco, quarante minutes pour l'histoire
03/05/2022 À 22:10
EuroLeague
Monaco peut encore rêver du Final Four
29/04/2022 À 21:00