Getty Images

Les Nuggets sont tombés sur des gros bras nommés Harden et Capela

Les Nuggets sont tombés sur des gros bras nommés Harden et Capela

Le 08/01/2019 à 07:39Mis à jour Le 08/01/2019 à 11:27

NBA – Le Suisse Clint Capela a commencé le basket à Chalon-sur-Saône avant de débarquer aux Rockets. Il y est devenu un joueur incontournable et il est maintenant en lice pour devenir un All-Star. Excellent depuis le début de la saison, il a battu son record en carrière cette nuit (31 points) pour aider Houston à faire tomber Denver, leader de l’Ouest (125-113).

Le match : Harden et Capela stoppent les Nuggets

Les performances de James Harden marquent tellement les esprits que cela donne presque l’impression que le MVP en titre porte seul sa franchise. C’est presque vrai. Presque, parce que la star peut tout de même compter sur le soutien inconditionnel de son pivot Clint Capela. Leur tandem fonctionne à merveille depuis quelques années maintenant. Avec une montée en puissance progressive du Suisse, de plus en plus important au sein des Rockets. Cette nuit, quand Harden était pris à deux ou à trois par la défense des Nuggets, c’est vers son fidèle lieutenant qu’il s’est tourné. Et Capela a donc inscrit 31 points, son nouveau record personnel, pour mener son équipe à la victoire (125-113) contre le premier de la Conférence Ouest qui restait au passage sur cinq succès consécutif.

Harden a fini la soirée avec 14 passes décisives. L’occasion de rappeler qu’il est bien plus qu’un scoreur. Sa vision du jeu en fait l’un des attaquants les plus prolifiques de l’Histoire de cette ligue. Il a aussi trouvé le moyen d’ajouter 32 points. Gerald Green et P.J. Tucker ont aussi profité de la stratégie défensive des Nuggets pour finir avec 21 unités chacun.

Mais c’est bien Capela qui était le premier soutien de l’arrière All-Star. Il a converti 13 de ses 18 tentatives tout en prenant 9 rebonds. Ses Rockets ont fait la différence à chaque fois qu’il était sur le parquet (+26) alors qu’il était pourtant opposé au monstre Nikola Jokic (24 pts, 13 rbds). Cette performance est à l’image de son évolution. Avec sa mobilité – impressionnante pour sa taille – son agilité et sa puissance, il est le profil parfait du pivot moderne. Celui qui protège le cercle, chasse des joueurs plus petits loin du panier, pose des écrans pour ses porteurs de ballon et déboule dans la raquette pour finir en dunks ou en alley-oops. Un lieutenant de luxe passé de 7 à 12,6 puis 13,9 et enfin 17,2 points par match au cours des quatre dernières saisons. Avec aussi 12,9 rebonds de moyenne. Et presque 2 blocks. Des statistiques tout à fait digne d’un All-Star.

Les joueurs : Lonzo Ball et Brandon Ingram ont relevé les Lakers

Il y avait un sentiment d’urgence à Los Angeles. Battu pour la cinquième fois en six matches sans LeBron James, blessé à l’aine, Luke Walton a demandé à ses deux patrons en intérim, Lonzo Ball et Brandon Ingram, de faire preuve de plus de passion. Il voulait les voir guider cette équipe rafistolée en l’absence du King (et de Rajon Rondo). Le message est passé. Les deux jeunes joueurs ont réagi en menant les Angelenos à la victoire contre les Mavericks cette nuit (107-97).

Ingram a enfin été plus tranchant. Il a tenté sa chance 21 fois (12 réussites) et a terminé avec 29 points et 6 passes. C’était son meilleur match de la saison. Ball était lui aussi en forme. Le meneur a compilé 21 points, 7 rebonds et 5 passes. Leur tandem a fait plier Dallas, trop centré sur un Luka Doncic pas forcément aidé par ses coéquipiers. Le Slovène a fini avec 27 points et 8 rebonds.

Cette rencontre marquait le retour de Kyle Kuzma, le deuxième meilleur marqueur des Lakers, lui aussi forfait lors des derniers matches. Il a beaucoup arrosé, sans trouver la cible. 13 points à 4/20 au compteur pour lui. Il doit maintenant retrouver du rythme.

Le facteur X : Jusuf Nurkic continue sur sa lancée

L’attaque de Portland tourne essentiellement autour des deux pistoleros que sont Damian Lillard et C.J. McCollum. Mais quand Jusuf Nurkic brille, cette équipe prend une autre dimension. Le pivot bosnien est en forme en ce moment. Il a inscrit 20 points pour contribuer au succès des Blazers contre les Knicks cette nuit (111-101). C’est déjà son quatrième match de suite à 20 pions ou plus. Un seuil qu’il a même atteint à six reprises sur ses sept dernières sorties. Soit 22 pts et 12 rbds de moyenne sur cette période. Avec cinq victoires à la clé pour la franchise de l’Oregon.

La performance : Anthony Davis fait des grosses statistiques

36 points et 13 rebonds pour Anthony Davis. Peut-être le joueur le plus performant de la nuit (avec Harden et Antetokounmpo) du point de vue strictement chiffré. Sa prestation a aussi aidé les Pelicans à s’imposer contre les Grizzlies (114-95).

Les Français : Des points mais des défaites

On parlait de Clint Capela, Rudy Gobert évolue dans un registre plus ou moins similaire (il y a tout de même des nuances). Sauf que le pivot du Jazz n’a pas un James Harden pour l’abreuver en ballons. Ça ne l’a pas empêché de poster un double-double costaud, 14 points et 15 rebonds, cette nuit. Malheureusement pour lui, Utah n’a pas su s’imposer contre Milwaukee. Défaite également pour Evan Fournier, battu par Sacramento avec Orlando. L’arrière du Magic a tout de même marqué 15 points.

Tous les scores

Pistons – Spurs : 107-119
Celtics – Nets : 116-105
Rockets – Nuggets : 125-113
Bucks – Jazz : 114-102
Pelicans – Grizzlies : 114-95
Mavericks – Lakers : 97-107
Trail Blazers – Knicks : 111-101
Kings – Magic : 111-95

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0