La saison 2021-2022 n’a pas encore commencé que Los Angeles s’affiche déjà comme l’un des plus gros prétendants au titre en NBA. Champions en 2020, les Lakers étaient passés à côté de leur saison l’an passé. Et la réaction du manager général Rob Pelinka ne s’est fait pas faite attendre avec l’officialisation ce vendredi de la prolongation de contrat – sans doute d’un an - de l'entraîneur Frank Vogel mais, surtout, de la signature de huit joueurs. Dont Russell Westbrook, qui n’aura pas fait de vieux os chez les Wizards. Moins d’un an après son arrivée à Washington dans le trade de John Wall, le meneur américain passé par le Thunder d'Oklahoma City et par les Houston Rockets s’en va déjà.
Pas franchement convaincu par le changement d'entraîneur et l’ambition général des Wizards, Russell Westbrook file donc aux Lakers dans l’espoir de glaner enfin le titre NBA et la bague de champion dont il rêve depuis sa finale perdue en 2012 avec OKC face à Miami et … Lebron James, qu’il retrouvera donc aux Lakers. Souvent critiqué pour ne pas faire gagner ses équipiers, « Brodie » est quoiqu’il en soit l’un des meilleurs meneurs de la NBA - MVP de la saison 2017, meilleur passeur de la saison passée (11,7) au-delà de ses 22,2 points et de ses 11,5 rebonds – et sa venue à Los Angeles, si elle n’assure aucun résultat et aucune complémentarité avec James et Anthony Davis, promet des étincelles.
NBA
Westbrook, LeBron, Davis : la réunion secrète qui a fait basculer l'avenir des Los Angeles Lakers
31/07/2021 À 04:36

Westbrook mais aussi de solides role-players

C’est en tout cas ce qu’en attend le GM des Lakers Rob Pelinka. "Il faut une mentalité particulière pour assumer le rôle de meneur pour les Los Angeles Lakers, a-t-il déclaré. Nous avons vu certains des plus grands de tous les temps maîtriser ce rôle ici, et maintenant Russell Westbrook rentre à la maison et fait exactement cela. C'est un jour dont notre franchise peut être fier, et nous sommes incroyablement reconnaissants." Pour acquérir leur troisième star, Los Angeles a perdu beaucoup de ses joueurs de complément puisqu’ils ont envoyé Kyle Kuzma, Kentavious Caldwell-Pope et Montrezl Harrell aux Wizards, en plus des droits sur Isaiah Jackson, drafté en 22e position, et deux futurs seconds tours de draft. Pour compenser ces pertes, les Lakers n’ont pas chômé avec les arrivées officialisées par la franchise de cinq joueurs pour améliorer leur rotation. A commencer par Carmelo Anthony.
Souvent comparé à Lebron James qui a été drafté juste avant lui en 2003, « Melo » est certes en fin de carrière mais il reste un sixième homme très intéressant, notamment sur le plan offensif (13,3 pts en 24 minutes l’an passé). Les Lakers ont également obtenu les resignatures du pivot Dwight Howard et du jeune (20 ans) ailier Talen Horton-Tucker en plus d’acquérir de solides rôle-player en les personnes du meneur Kendrick Nunn, de l’ailier défensif Trevor Ariza, des arrières Kent Bazemore et Wayne Ellington et du shooteur Malik Monk. Les noms sont moins clinquants que celui de Westbrook mais la saison 2021-2022 des Lakers pourraient bien se jouer là-dessus.
NBA
Quiz - Pouvez-vous citer les 30 joueurs qui ont inscrit 60 points dans un match NBA ?
01/05/2021 À 07:08
Tokyo 2020
MJ, 360 de Kobe, Gasol sur Ming et (bien sûr) Carter par-dessus Weis : Le Top 10 des dunks aux JO
13/04/2021 À 09:29