Le match : Green enfonce ses anciens coéquipiers

Les Lakers continuent de couler. Et ce jeudi soir, leur bourreau n’était autre que Danny Green, leur ancien frère d’arme. Transféré par les champions en titre lors de la dernière intersaison, le vétéran joue désormais pour les Sixers et ses 28 points ont permis à Philadelphie de l’emporter contre Los Angeles. Il a notamment fait la différence très tôt dans le match en inscrivant 6 de ses 8 paniers à trois-points dans les 18 premières minutes. Mais les deux équipes étaient encore à égalité à la pause avant que les Sixers prennent complètement le large dans le troisième quart temps. Ils ont passé un 35-17 en 12 minutes au retour des vestiaires. Les Lakers ont ensuite essayé de revenir sur le tard mais le mal était fait.
Ça fait déjà quatre défaites de rang pour les Californiens, toujours privés de LeBron James et d’Anthony Davis. La situation devient de plus en plus inquiétante, surtout que le King n'est visiblement pas parti pour retrouver les parquets avant quelques semaines. Sans vrai renfort – les Lakers n’ont pas réussi à faire venir Kyle Lowry le soir de la deadline – les joueurs de Frank Vogel vont devoir s’arracher pour ne pas céder trop de terrain en attendant le retour de leurs patrons. En revanche, tout roule pour Philadelphie qui reste en tête de la Conférence Est en enchaînant sa quatrième victoire de suite.
NBA
Kobe Bryant intronisé au Hall of Fame lors d'une cérémonie forte en émotion
IL Y A 15 HEURES

Le joueur : De’Aaron Fox bat son record en carrière

Les Kings ne veulent pas abandonner la course aux playoffs et ils ont effectivement encore toutes leurs chances. Il leur faut juste un homme qui sort de l’ombre pour les guider là où ils n’ont plus été depuis 2006. Cet homme, ce sera peut-être De’Aaron Fox. Le jeune meneur continue sa montée en puissance saison après saison et il pouvait prétendre au All-Star Game cette année. Signe de cette évolution, il a claqué la performance la plus prolifique de sa carrière jeudi. 44 points (à 16 sur 22 aux tirs) pour porter Sacramento vers un succès contre Golden State (141-119). Les Warriors sont restés sans solution devant la vitesse et l’agilité de Fox. Les Kings sont onzièmes à l’Ouest mais avec seulement deux victoires de moins que leurs adversaires du soir, dixièmes.

La performance : CJ McCollum assure pour les Blazers

Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Alors que Damian Lillard se montrait plutôt discret jeudi soir (22 points mais à 6 sur 19 aux tirs), son compère CJ McCollum prenait le relais pour planter 35 points et mener les Blazers à la victoire contre le Heat (125-122). Un succès in-extremis pour l’équipe des deux pistoleros. Mais auquel Lillard, même maladroit, n’est pas étranger pour autant. Parce que dans les derniers instants, quand le score était de 122 partout, c’est bien lui qui a hérité de la balle de match. Et il a su provoquer la faute de Trevor Ariza pour obtenir trois lancers-francs, tous convertis. Il n’en fallait pas moins pour venir à bout d’une équipe de Miami limitée à 9 joueurs en raison des blessures et des différents transferts de la nuit. C’est la cinquième défaite consécutive pour les Floridiens.

L’équipe : Les Knicks sont solides

L’influence de Tom Thibodeau sur les Knicks se fait sentir. Il y a un an, un match comme celui de jeudi soir contre les Wizards, les joueurs de New York l’auraient perdu de 30 points. Parce qu’ils auraient désespéré et baissé la tête une fois largués au score en deuxième période. Les Knicks comptaient 17 points de retard dans le troisième quart temps. Ils ont fini par l’emporter, 106 à 102. Au caractère. Avec un Alec Burks en feu et auteur de 15 de ses 27 points dans le dernier quart. Le sophomore RJ Barrett a été l’autre homme fort de la soirée avec 24 points, 10 rebonds et 5 passes au compteur. New York affiche à nouveau un bilan supérieur à 50% de victoires : 23 succès et 22 défaites.

Les Français : Nicolas Batum dans son rôle

Sans forcer, sans briller et en manquant de réussite, Nicolas Batum a tout de même contribué à la victoire des Clippers contre les Spurs (98-85) en inscrivant 6 points en plus de ses 8 rebonds. Titulaire, Frank Ntilikina n’a pas marqué de points en 15 minutes…

Tous les scores

Heat - Blazers : 122-125
Knicks - Wizards : 106-102
Spurs - Clippers : 85-98
Lakers - Sixers : 101-109
Kings - Warriors : 141-119
NBA
Les Lakers et LeBron s'offrent une "finale" pour éviter les barrages
IL Y A 15 HEURES
NBA
Doncic porte les Mavs aux play-offs, les Wizards verront le play-in
HIER À 06:41