"Je pensais que LeBron James serait unique. Mais je vois que son successeur est déjà là", osait Steve Kerr en novembre… 2018 ! Il évoquait alors Zion Williamson, héritier désigné du King. Il faut dire qu’à l’époque, quelques mois avant la draft, la "hype" autour du prodige de Duke était monstrueuse. Tout autant que ses cartons sur les parquets au lycée ou à l’université. Les foules se regroupaient en masse – et oui, avant le COVID – et payaient très cher pour assister aux envolées du showman le plus populaire du pays. Une superstar avant même de mettre les pieds chez les pros. Mais où est donc passé tout cet engouement autour du jeune homme ?
La crise sanitaire est évidemment passée par-là et des blessures ont perturbé les débuts en NBA du premier choix de la draft 2019. Mais il joue sans interruption depuis la reprise en décembre dernier. Et il joue bien ! Tellement bien que les coaches l’ont sélectionné parmi les All-Stars de la Conférence Ouest. Une récompense logique pour l’intérieur des Pelicans qui culmine à plus de 25 points et 7 rebonds par match. Il va devenir, à 20 ans, le quatrième plus jeune joueur à prendre part à l’événement. C’est fou. Et pourtant, ses performances sont désormais reléguées au second plan. Enfin presque.

Zion Williamson, jeune star qui crève l’écran… en silence

NBA
Westbrook, LeBron, Davis : la réunion secrète qui a fait basculer l'avenir des Los Angeles Lakers
HIER À 04:36
Où est passée la "hype" ? Une partie de l’attention s’est détournées vers les superstars habituelles, les revenants Kevin Durant et Stephen Curry, les LeBron James, et une autre vers d’autres talents prometteurs comme Luka Doncic ou récemment LaMelo Ball. Williamson en serait presque… sous côté. Un vrai changement de cap alors que les discussions incessantes à son sujet il y a deux ans poussaient les plus sceptiques à rappeler que le natif de Salisbury, en Caroline du Nord, dominait essentiellement des basketteurs beaucoup moins athlétiques que lui lors de son parcours scolaire. Un homme parmi les enfants. Alors que pourrait-il bien faire en NBA, là où ses adversaires seront plus grands et plus costauds ?
Et bien exactement la même chose. Zion domine. Soir après soir. Et ça se passe sous nos yeux. Il est temps de bien prendre conscience que le phénomène se met – ou se remet – en marche. Il grandit même à vue d’œil. Et même les meilleurs défenseurs du championnat sont à la peine quand ils croisent sa route. Rudy Gobert, réputé pour être l’un des stoppeurs les plus redoutables du monde, a souffert lors du duel récent entre Utah et New Orleans. Les Pelicans l’ont emporté 129 à 124 avec 26 points et 10 rebonds du colosse, déterminant dans les dernières minutes de la partie avec ses attaques constantes du cercle. "Il est tellement puissant… Et c’est un excellent finisseur près du panier. S’il ne marque pas le premier tir, il est l’un des meilleurs pour prendre son propre rebond et conclure. Même quand vous lui donnez de l’espace, il vous rentre dedans. C’est très difficile de défendre sur lui", notait Bojan Bogdanovic.

Zion Williamson face à Rudy Gobert lors du match opposant les Pelicans au Jazz, le 1er mars 2021

Crédit: Getty Images

Avec 128 kilos pour 201 centimètres, le garnement est un beau bébé. Le deuxième joueur le plus lourd en NBA mais certainement pas le moins agile. Sans doute l’un des plus explosifs. Gâté par la génétique avec un père biologique ex-footballeur (US) et une mère sprinteuse. "Aucun joueur de notre équipe ne peut le contenir en tête-à-tête. Vous devez défendre sur lui collectivement", avouait le coach des Celtics Brad Stevens. Même en étant une force de la nature et en multipliant les prestations de haut rang, Zion Williamson débarque parmi les All-Stars sur la pointe des pieds. Un paradoxe.

Le début d’une carrière incroyable ?

Il y a pourtant plein de raisons de parler de lui. Il est le premier joueur à boucler un mois entier avec plus de 25 points et 60% aux tirs depuis Shaquille O’Neal. Il est d’ailleurs parti pour boucler la saison avec cette moyenne, ce qui lui permettrait de rejoindre Kareem Abdul-Jabbar, Wilt Chamberlain et Kevin McHale dans l’Histoire. Avec 1180 points inscrits au cours de ses 50 premiers matches, il fait mieux que n’importe pro en activité, James, Durant ou Doncic inclus donc. Il est aussi le joueur qui a atteint le plus rapidement la barre des 1000 points en carrière depuis Blake Griffin. Les comparaisons avec l’ancien All-Star – désormais au bout du rouleau – sont assez intéressantes. Comme lui, Zion est une boule de muscles capables de dunker sur tout le monde.
Mais même Griffin n’a jamais été aussi efficace. La star montante des Pelicans affiche 61% de réussite aux tirs alors qu’il joue dans une équipe qui peine désespérément à lui trouver des espaces en attaque. Il n’en a même pas besoin. Il fonce tout droit et joue sur son corps et son touché pour faire la différence. En revanche, il faut effectivement qu’il tienne le coup physiquement. Aujourd’hui, le joueur des Pistons est usé et à 31 ans il semble en faire dix de plus. Si l’excitation autour du bijou de New Orleans s’est calmée, c’est aussi peut-être en raison de ses pépins de santé. Avec un constat beaucoup trop hâtif qui serait celui qu’il ne sera jamais pleinement à 100% tout au long de sa carrière. Pour l’instant, il prouve le contraire.

Zion Williamson (New Orleans Pelicans)

Crédit: Getty Images

L’avenir s’annonce même encore plus radieux et enthousiasmant pour Zion Williamson. Après tout, il n’a même pas encore fêté ses 21 printemps ! Il est presque comme un rookie. Seulement 58 matches dans la ligue et déjà un All-Star percutant et décisif. "C’est un joueur comme on n’en croise qu’une seule fois dans sa vie", promet son coéquipier Lonzo Ball. Les principaux acteurs de la ligue auront l’occasion de faire sa connaissance de plus près dimanche. Le public aussi. Parce qu’avec ses qualités athlétiques, le bonhomme a tout pour s’imposer comme la grande star du show.
NBA
Cunningham 1er choix à Detroit, un seul Français retenu : ce qu'il faut retenir de la draft
30/07/2021 À 06:35
NBA
Déjà l'échange de l'été : Westbrook rejoint LeBron et Davis aux Lakers !
29/07/2021 À 21:48