Le joueur : LeBron James et les Lakers s’en sortent de justesse

Décidément, les Lakers aiment bien se faire des frayeurs. Déjà poussés dans leurs derniers retranchements par les Pistons lors du match précédent, avec une victoire au bout de deux prolongations, les champions en titre ont bataillé pour venir à bout du Thunder (119-112) lundi soir. Il n’a fallu que cinq minutes de temps de jeu supplémentaires cette fois-ci. Suffisant pour que LeBron James et les siens creusent enfin l’écart.

NBA
Maledon sélectionné pour le NBA Rising Stars... qui n'aura pas lieu cette année
IL Y A 7 HEURES

Ils ont d’abord couru après le score pendant une longue partie de la soirée. Notamment dans le quatrième quart temps, quand le Thunder a compté plus de 10 points d’avance. Mais le "King" a fini par faire la différence dans les dernières minutes en menant le comeback des Angelenos. Comment ? Avec deux panier à deux points, une passe décisive pour un tir primé de Wesley Matthews pour faire passer le score de 102-104 à 107-107 en l’espace de quelques instants. Les Lakers sont même repassés devant mais Shai Gilgeous-Alexander (29 pts) a arraché la prolongation en marquant trois lancers.

LeBron James a terminé ce marathon avec 28 points, 14 rebonds et 12 passes décisives. Mais il n’était pas le seul à porter l’équipe en l’absence d’Anthony Davis (au repos - douleur à un tendon d'Achille évoquée). Dennis Schröder, 19 points, a mis plusieurs paniers importants. Tout comme les remplaçants Wesley Matthews (16) et Montrezl Harrell (21). Avec cette victoire, L.A. se rapproche de la tête de la Conférence Ouest (19 succès - 6 défaites, contre 19-5 pour le Jazz).

Le match : Les Bucks prennent le dessus sur les Nuggets de Jokic

Nikola Jokic s’est retrouvé dans la position de Giannis Antetokounmpo lundi. D’habitude, c’est le Grec qui compile des statistiques de costaud dans un choc au sommet, pour parfois s’incliner parce que l’équipe d’en face possède plusieurs superstars. Mais hier, si les Bucks ont battu les Nuggets à Denver (112-125), ce n’est justement pas seulement grâce au double-MVP. Ce dernier a tout de même compilé 30 points et 9 rebonds.

Mais il était bien accompagné. Parce qu’à ses côtés, Khris Middleton a sorti une performance digne de son statut de seconde star. En marquant 29 points, en prenant 8 rebonds et en délivrant 12 passes décisives. Jokic, lui, était donc un peu esseulé mais il a fini avec 35 points, 12 rebonds et 6 passes.

La statistique : 7

Comme le nombre de paniers à trois-points inscrits par le rookie LaMelo Ball lundi soir. Une sacrée performance pour un jeune joueur dont l’adresse et la mécanique de tir ont été présentées comme des potentiels points faibles. Avec son 7 sur 12 derrière l’arc – il a raté ses six tentatives à l’intérieur de la ligne – le troisième choix de la draft a fini avec 24 points. Mais aussi 7 rebonds et 10 passes. Encore une performance complète pour le meneur qui s’affirme de plus en plus comme la pierre angulaire des Hornets. Sous son impulsion, Charlotte a donc battu Houston (119-94).

Le trio : VanVleet, Siakam et Lowry mènent le comeback des Raptors

Il a fallu l’éjection de Nick Nurse pour que les Raptors trouvent le déclic. Menée au cours du troisième quart temps, l’équipe canadienne a passé un 27-5 après l’expulsion du coach pour rattraper son retard puis accentuer son avance. Pour finalement l’emporter contre Memphis (113-128). Avec une très belle performance de ses trois meilleurs joueurs. Pascal Siakam et Fred VanVleet ont chacun marqué 32 points tandis que Kyle Lowry en a ajouté 29. Soit 93 des 128 points des Raptors à eux trois.

Le duel : Bradley Beal et Zach LaVine marquent 35 points chacun

Deux pistoleros lâchés sur le même terrain, ça fait des étincelles. Zach LaVine et Bradley Beal, deux des meilleurs scoreurs de la ligue, étaient opposés hier soir. Et ils n’ont pas su se départager au niveau des points. 35 chacun. Sauf que Beal a converti les deux lancers décisifs à moins de 10 secondes du buzzer tandis que LaVine ratait le dernier layup. Résultat, victoire des Wizards contre les Bulls (101-105).

La bourde : Draymond Green balance le tir décisif… largement au-dessus

Mais qu’est-ce qui s’est passé par la tête de Draymond Green ? Comment a-t-il pu gâcher la balle de l’égalisation, alors qu’il a le luxe de jouer avec Stephen Curry, encore particulièrement bouillant hier soir ? Alors que les Warriors étaient menés de trois-points à 8 secondes de la sirène, l’intérieur All-Star a été servi sur la remise en jeu. Et à peine le ballon capté, il l’a balancé vers le panier. Alors qu’il se trouvait à onze mètres. Alors qu’il restait donc plusieurs secondes au chronomètre. Et alors qu’il y avait Curry juste à côté de lui.

Green pensait sans doute que les Spurs feraient immédiatement faute sur lui. Mais non. Son tir a touché le haut de la planche et les Texans ont récupéré la possession avant de l’emporter (105-100) malgré 32 points de Stephen Curry. Très grosse performance de Dejounte Murray, auteur de 27 points – dont le trois-points décisif – mais aussi 10 rebonds, 4 passes et 8 interceptions.

Tous les scores :

Hornets - Rockets : 119-94
Bulls - Wizards : 101-105
Grizzlies - Raptors : 113-128
Mavericks - Timberwolves : 127-122
Spurs - Warriors : 105-100
Suns - Cavaliers : 119-113
Nuggets - Bucks : 112-125
Lakers - Thunder : 119-112 (après prolongation)

NBA
LeBron se blesse à une cheville à quatre jours du All-Star Game
IL Y A 8 HEURES
NBA
Popovich fustige la fin du port du masque obligatoire au Texas
IL Y A 21 HEURES