Le match : Les Bucks s’en sortent de justesse contre les Wizards malgré Beal et Westbrook

Deux des équipes les plus en forme à l’Est s’affrontaient mercredi soir : Milwaukee et Washington. La victoire est finalement revenue aux Bucks sur le fil (135-134). Mais les Wizards n’ont jamais baissé les bras et ils ont fait douter Giannis Antetokounmpo et ses coéquipiers jusqu’au bout. Au bord du triple-double (23 pts, 9 rbds, 8 pds), le Grec a été privé des derniers instants de la partie après avoir écopé de sa sixième faute. En revanche, s’il y en a un qui n’a pas loupé son triple-double, c’est évidemment Russell Westbrook. 29 points, 12 rebonds et 17 passes pour le meneur, ce qui porte son total à 179 en carrière. Soit deux de moins qu’Oscar Robertson, le détenteur du record.
Westbrook et Bradley Beal, auteur de 42 points, ont tout tenté pour ramener leur équipe au contact dans le money time. Mais ce sont les remplaçants des Bucks qui ont fait la différence avec par exemple deux paniers à trois-points de Pat Connaughton dans les 90 dernières secondes. Quelques instants auparavant, Bryn Forbes avait inscrit le tir primé pour permettre aux Bucks de prendre l’avantage pour de bon. Jrue Holiday (29 pts) et ce même Connaughton ont également bloqué deux fois de suite les tentatives de Daniel Gafford près du cercle alors que l’écart n’était que de 2 points (133-131). Brook Lopez a donné un peu d’air aux Bucks dans la foulée mais Beal a ramené les siens à un point à 5 secondes du buzzer. Westbrook a alors volé un dernier ballon mais Garrison Matthews n’a pas pu marquer le tir de la gagne à plus de quinze mètres du cercle. Quatrième victoire de suite pour Milwaukee, qui monte en puissance à l’approche des playoffs.
NBA
LeBron ne l'aime pas : qu'est-ce que le "play-in tournament" ?
04/05/2021 À 08:06

Le joueur : Nikola Jokic calme les Knicks

Les Nuggets devaient démarrer fort pour refroidir les Knicks d’entrée. Le plan a fonctionné à merveille. Nikola Jokic a inscrit 24 de ses 32 points dans le premier quart temps et Denver a pris une avance non négligeable (34-12) pour finalement l’emporter 113 à 97. Le Serbe était absolument impérial sur ces 12 premières minutes avec 8 tirs marqués en 9 tentatives. Il a aussi fini avec 12 rebonds et 6 passes en à peine une demi-heure de jeu. Comme un MVP. New York a couru après le score toute la partie et Austin Rivers s’est assuré que son ancienne équipe ne reviendrait pas au contact en scorant 11 de ses 17 points dans le quatrième quart temps.

Le duel : Ja Morant et Anthony Edwards, deux jeunes stars en action

L’un est sophomore, l’autre un rookie. Mais Ja Morant et Anthony Edwards sont déjà plus ou moins les patrons de leur franchise. C’est encore plus vrai pour le premier, qui mène encore une fois les Grizzlies à un bilan positif. Et mercredi soir, ses 37 points ont permis à Memphis de battre Minnesota, en déplacement (135-139). Mais la performance d’Edwards, le premier choix de la draft 2020, mérite d’être soulignée. Il a égalé le record de sa jeune carrière en claquant 42 points. Un mano a mano intéressant entre deux joueurs susceptibles de s’affirmer comme des références à leur poste respectif dans les années à venir.

La performance : 34 points en trois quart temps pour Joel Embiid

Déjà qualifiés pour les playoffs, les Sixers tiennent à valider la première place de la Conférence Est. Alors ils s’appliquent et ne se relâchent pas dans la dernière ligne droite de la saison régulière. Joel Embiid maintient la pression sur ses adversaires et ça suffit pour faire gagner Philadelphie. Comme mercredi soir, contre Houston (135-115). Le pivot camerounais, candidat au MVP, a claqué ses 34 points et 12 rebonds en trois quart temps avant de tranquillement souffler sur le banc, le devoir accompli. Les Sixers possèdent désormais deux victoires d’avance sur les Nets, leurs premiers poursuivants.

Les Français : Evan Fournier se fait plaisir contre Orlando

Evan Fournier s’est illustré pour ses retrouvailles avec le Magic, son ancienne équipe, mercredi soir. Ses 18 points à 8 sur 14 aux tirs ont contribué au large succès des Celtics (132-96). Une nouvelle prestation solide de l’arrière qui reprend du rythme et développe petit à petit des automatismes avec ses nouveaux partenaires à Boston. 10 points et 8 rebonds pour Rudy Gobert qui n’a eu besoin que de jouer que 22 minutes lors de la rouste infligée par le Jazz aux Spurs hier soir.

Tous les scores

Magic - Celtics : 96-132
Cavaliers - Trail Blazers : 105-141
Hawks - Suns : 135-105
Pacers - Kings : 93-104
Rockets - Sixers : 115-135
Bucks - Wizards : 135-134
Timberwolves - Grizzlies : 135-139
Nuggets - Knicks : 113-97
Jazz - Spurs : 126-94

George et Harden dans le mauvais rôle : Top 5 des crossovers aux JO

NBA
Kawhi Leonard et Paul George dominants, les Clippers domptent enfin le Jazz
IL Y A 3 HEURES
NBA
Encore une démonstration pour Paul et les Suns, Embiid et les Sixers déroulent
HIER À 06:20