Bourg-en-Bresse s'est remis à gagner samedi soir, dans la salle de Pau-Lacq-Orthez (83-76), après une série de quatre défaites, en France et en Eurocup, et conserve sa place dans le quatuor de tête du championnat Elite. Seul autre membre du quatuor de tête à jouer samedi, Dijon n'a pas eu trop de mal à aller gagner sur le parquet de la lanterne rouge, Boulazac (86-76), et prend la deuxième place devant Boulogne-Levallois et derrière le leader, Monaco.

A Pau, le match a basculé une première fois lors du 2e quart-temps quand les Bressans ont infligé un 9-0 aux Palois pour passer de 23-23 à 32-23 en quelques minutes. Le break semblait fait et à la mi-temps Bourg, bien plus agressif, menait 39 à 28. L'Elan Béarnais a alors justifié son appellation officielle en revenant à égalité (48-48) à trois minutes de la fin du 3e quart-temps, grâce à un superbe dunk de Petr Cornelie, et a même pris brièvement l'avantage. Le match était enfin lancé et les paniers à trois points pleuvaient dans le Palais des Sports. Puis Bourg-en-Bresse a mis un dernier coup d'accélérateur décisif pour passer à 81-69 à deux minutes du buzzer, puis finir à 83-76 face à des Béarnais courageux mais moins complets.

Jeep Elite
Monaco stoppe Dijon et reprend la tête
07/03/2020 À 22:40

Gravelines au bout du suspense

Un peu plus tôt, Gravelines avait battu Cholet à l'arraché (100-96 a.p.) grâce à 23 points de son pivot belgo-marocain Khalid Boukichou. Les deux équipes étaient à 76-76 au coup de sifflet final et le "money time" a été superbe. Mais terrible pour Cholet, qui avait compté 16 points d'avance et a donc chuté pour la 5e fois en huit matches d'Elite.

Roanne a mal entamé son match contre Strasbourg puis s'est bien ressaisi pour mener 39-35 à la mi-temps, mais la SIG a haussé le rythme dans le 3e quart-temps et pris les commandes au tableau d'affichage: 62-53 au début de la dernière période, mais 82-78 au final, suite à un dernier baroud de Roanne. Enfin, dans le choc du milieu de tableau, Le Portel (7e) a battu de justesse (78-75) Nanterre (8e), soit l'un de ses rivaux directs, dans son Chaudron vide. Vendredi, Le Mans avait facilement battu Limoges (91-68) en sécurisant la victoire dès le début du 4e quart-temps pour s'éviter un money-time stressant.

Jeep Elite
Le président du CSP Limoges démissionne
01/05/2019 À 19:49
Jeep Elite
Huit sur huit pour Monaco
07/04/2019 À 18:54