Les Norvégiens et les Français étaient attendus, c'est finalement un Allemand qui a créé la surprise. Pour la première mass start de la saison, Arnd Peiffer (20/20) a été absolument parfait sur le pas de tir et a devancé Martin Ponsiluoma (19/20) dans un sprint final, dimanche, à Hochfilzen. Bénéficiant d'une chute dans les derniers mètres d'Emilien Jacquelin, Tarjei Boe (19/20) s'est adjugé la troisième marche du podium. Avec un 18/20 face aux cibles, le Français a terminé à la cinquième place de cette première course des rois.

Hochfilzen
Boe orphelin de Fourcade, montée en puissance bleue, le crack Laegreid : le bilan à la trêve
21/12/2020 À 07:35

Il était absent la semaine dernière, car rentré en Allemagne, mais Arnd Peiffer n'a pas mis longtemps à retrouver ses sensations. A 33 ans, le quintuple champion du monde a passé la totalité de la course à l'avant, sans jamais se découvrir, ni prendre de relais. Seul biathlète à réaliser un sans faute (20/20) parmi les dix premiers, Peiffer s'est retrouvé à la sortie du dernier pas de tir avec le surprenant Suédois Martin Ponsiluoma. Mais l'expérience de l'Allemand a joué en sa faveur pour l'emporter dans la dernière ligne droite. Il s'agit de sa première victoire en carrière sur une mass start. Par ailleurs, les Allemands ne l'avaient plus emporté depuis 24 courses en Coupe du monde, et un sprint de Benedikt Doll le 19 décembre 2019.

La revanche allemande de Peiffer, Jacquelin frustré : les temps forts de la mass start

Jacquelin a chuté dans le stade

Derrière le duo de tête, les ultimes mètres ont donné lieu à un fait de course dans la lutte pour le podium. En chasse depuis le dernier tir debout, Benedikt Doll, Tarjei Boe et Emilien Jacquelin sont arrivés ensemble dans le stade. C'est alors que le Norvégien a fait chuter Emilien Jacquelin en se déportant sur la droite, avant de s'assurer une place sur la boite. Le biathlète tricolore a évoqué une possible réclamation après la course, précisant au micro de La Chaîne L'Equipe qu'il s'était retrouvé avec le ski de Tarjei Boe entre les siens.

"C'est vidéogag", a lancé Emilien Jacquelin qui a cependant tenu à relativiser en ajoutant que "cela fait partie du sport" et qu'il est "le premier à aimer jouer". Sixième au classement général avant la course, Jacquelin n'a pas eu la "fraîcheur" pour revenir sur la tête dans le dernier tour, et éviter cet incident. Sur le premier couché et le premier debout, le Tricolore a manqué une cible et dû fournir à chaque fois un gros effort pour rentrer sur ses concurrents à l'avant. Deux fautes qui lui ont en partie coûté le podium.

Quentin Fillon Maillet n'a pu prendre qu'une 9e place à cause d'un 18/20 sur le pas de tir. Le leader tricolore a conclu cette mass start derrière les deux Norvégiens Sturla Holm Laegreid (6e, 19/20) et Johannes Boe (7e, 17/20), victimes de leurs erreurs sur le dernier tir debout, alors qu'ils étaient en position de disputer la victoire finale. Au classement général, Johannes Boe conserve tout de même son dossard jaune de leader (428 points) devant son compatriote Laegreid (373) et le Suédois Sebastian Samuelsson (344) avant la trêve des fêtes. Rendez-vous désormais à Oberhof (Allemagne) dès le 4 janvier.

Un choc avec Tarjei Boe et la chute : Jacquelin a tout perdu dans le dernier tour

Hochfilzen
Olsbu impériale, les Bleues pas à la fête : les meilleurs moments de la mass start
20/12/2020 À 14:15
Hochfilzen
Roiseland achève bien 2020, Simon 7e
20/12/2020 À 14:05