Il est de retour. En retrait depuis le début de la saison, Johannes Boe a retrouvé le chemin de la victoire ce vendredi en remportant le sprint 10km d’Annecy-Le Grand Bornand, là où il avait gagné sa première victoire en Coupe du monde. Impérial au tir avec un 10/10, solide sur les skis malgré une défaillance dans le dernier tour, le Norvégien a devancé le Russe Eduard Latypov (+ 7’’2) et la sensation norvégienne Filip Fjeld Andersen (+ 18’’2), qui monte sur son premier podium, à 22 ans. Malgré les deux meilleurs temps de skis, Quentin Fillon Maillet (4e) et Emilien Jacquelin (7e) doivent se contenter de places d’honneur, la faute à des erreurs au tir.
Le film du Sprint Messieurs
Annecy-Le Grand Bornanrd est décidément son jardin. Déjà vainqueur à six reprises dans la station française, Johannes Boe va pouvoir en ajouter une 7e à sa collection. Pourtant loin de son meilleur niveau depuis le début de saison, le Norvégien a comme par hasard retrouvé des sensations dans le massif des Saisies, là où tout avait commencé pour lui il y a huit ans. Parti très vite, le triple tenant du gros globe aura fait la course en tête de bout en bout mais il a fini par le payer dans le dernier tour. Ressorti d’un tir debout exceptionnel (cinq balles réussies en 21’’) avec 11’’7 d’avance sur Latypov, le Norvégien était parti pour écraser la concurrence (15’’3 après 8,2km) mais il a fini par coincer légèrement, perdu plus de la moitié de son avance en moins de deux kilomètres.
Annecy-Le Grand Bornand
"C’était plus une victoire face à moi-même" : Jacquelin raconte son grand jour au Grand-Bornand
01/01/2022 À 23:38

Frustrant, Jacquelin rate le dossard jaune

Qu’importe, Johannes Boe aura bien été le plus rapide sur ce sprint et il s’offre la 53e victoire de sa carrière, la première de sa saison. Auteur d’une course parfaite qui témoigne bien de sa montée en puissance des dernières semaines, le Russe Eduard Latypov prend une 2e place méritée, son premier podium de la saison. Derrière, on a un temps cru que Quentin Fillon Maillet allait pouvoir accrocher la 3e place avec ses 21’’2 de retard au terme d’un dernier tour de folie, malgré sa faute au tir couché. Mais il fallait être parfait ce vendredi pour monter sur le podium. Et c’est ce qu’a réussi à faire le jeune Filip Fjeld Andersen pour s’offrir son premier podium en Coupe du monde.
Quentin Fillon Maillet pourra malgré tout se réconforter en se disant qu’il est toutefois bien positionné en vue de la poursuite de samedi. D’autant qu’il ne sera pas tout seul à chasser du Norvégien. En quête du dossard jaune du leader du général, Emilien Jacquelin a pris la 7e place (+ 33’’0) d’un sprint à deux vitesses : ébouriffant sur les skis (le plus rapide, 7’’ de mieux que Boe !) et frustrant au tir, malgré un changement de prise en main de la carabine, pour revenir à sa position naturelle.
S’il termine devant Samuelsson (9e), cela ne suffit pas à Emilien Jacquelin pour prendre la tête du général de la Coupe du monde, le Suédois gardant 3 points d’avance sur le Tricolore. De quoi regretter ses deux premières balles égarées, au couché comme au debout. Il faudra attendre, peut-être, la poursuite à laquelle prendront part un encore une fois solide Simon Desthieux (12e, + 52’’1) mais aussi Antonin Guigonnat (22e, + 1’12’’3) et Fabien Claude (40e, + 1’49’’2).
Annecy-Le Grand Bornand
"J'étais tellement focalisé sur ce maillot jaune…" : Jacquelin, l'obsession devenue conséquence
19/12/2021 À 16:14
Annecy-Le Grand Bornand
Cocorico : l'arrivée victorieuse de Jacquelin, devant Fillon Maillet
19/12/2021 À 15:34