Martin Fourcade parti à la retraite, Johannes Boe ne pouvait pas se retrouver roi incontesté du biathlon mondial. L'équation aurait été trop simple. Pourtant, la concurrence connue (Quentin Fillon Maillet, Tarjei Boe ou encore Johannes Dale) peine à réellement pousser l’ogre scandinave dans ses retranchements. Depuis le début de la saison, le cadet des Boe est peut-être lui-même son pire ennemi, quand un jeune Norvégien ne vient pas lui faire de l'ombre. Avec un total de 83% au tir contre 89% l'an passé, Boe fait preuve d'une irrégularité face aux cibles qui, malgré des temps de ski redevenus hors normes, pourrait lui coûter cher au général, face à un nouvel adversaire encore inconnu avant cet hiver : Sturla Holm Laegreid.
Sorti de nulle part du haut de ses 23 ans, le jeune Norvégien s’est dévoilé dès l’entame de la saison en remportant l’Individuel de Kontiolahti, à la surprise générale. Depuis ce coup d’éclat, Laegreid n’a cessé d'impressionner, au point de contester, aujourd’hui, la suprématie de son aîné. Ce vendredi, celui qui arbore le dossard rouge de la spécialité et le dossard bleu de meilleur jeune, a glané son septième podium de la saison (soit autant que l’équipe de France) en terminant deuxième (18/20) du 20km d'Anterselva. Dans le même temps, Johannes Boe a eu beau surclasser la concurrence en temps de ski, le roi a sombré derrière la carabine (16/20). A l’arrivée, une triste 10e place pour le maître, qui laisse de plus en plus son élève le talonner au classement général.

Johannes Boe à Oberhof le 13 janvier 2021

Crédit: Getty Images

Anterselva
Simon: "Les Mondiaux ? Avec la mass-start, on repart toujours à zéro"
24/01/2021 À 16:06

Laegreid virtuellement devant Boe au général

Officiellement, dans la lutte au Gros globe, le dossard jaune est encore bien vissé sur les épaules de Johannes Boe. Mais si l’on fait les comptes comme ce sera le cas en fin de saison, la suprématie de Boe n’est plus aussi évidente. Après 14 courses individuelles disputées depuis le début de l’hiver, Johannes Boe détient 649 points au classement général contre 618 pour Sturla Holm Laegreid. Une avance encore très correcte pour le leader.
Cependant, une évolution du règlement pourrait bien chambouler cette hiérarchie. En raison de la pandémie de Covid-19, l’IBU (la fédération internationale de biathlon) a décidé de retrancher, au terme de la saison, les quatre moins bons résultats de chaque biathlète (contre deux auparavant). Une mesure censée compenser d’éventuelles absences des sportifs provoquées par la maladie. Or, suivant ce classement réévalué, Sturla Holm Laegreid prendrait les commandes du général et revêtirait un troisième dossard de couleur, le jaune cette fois-ci, pour seulement trois points !

Laegreid plus précis, Boe plus rapide

Si le nouveau coronavirus n’affecte pas la suite de la saison pour les deux Norvégiens, ce changement de règlement profiterait donc au moins régulier d’entre eux, Sturla Laegreid, car il faudrait retirer davantage de points déjà marqués à Johannes Boe. Au-delà de ce bilan comptable encore incomplet, l’adresse au tir représente un paramètre qui différencie bien leurs deux profils.
D’une précision absolue depuis plusieurs mois, Laegreid, qui détenait déjà le meilleur pourcentage au tir la saison dernière (59/60), tourne aujourd'hui à 93% de réussite face aux cibles (206/220), contre 85% pour Boe (187/220). Une marge que ce dernier tente de compenser en affolant les chronos en ski, mais qui ne suffit plus sur des épreuves telles que l’Individuel ou la Mass start.

Sturla Holm Laegreid détient le deuxième meilleur pourcentage au tir cette saison.

Crédit: Getty Images

L'expérience des Mondiaux de Boe

Le meneur des Norvégiens, qui avait raccourci son arme cette saison afin de stabiliser son tir debout, avait assuré à Nordic Magazine, par l’intermédiaire de son entraîneur, qu’il reviendrait peut-être à son ancienne carabine, mais qu’il préférait persévérer pour le moment. Une décision que pourrait bien revoir Johannes Boe en fonction du déroulement des Championnats du monde.
Prévus dans un peu plus de deux semaines, les Mondiaux de Pokljuka (10-21 février) marqueront une pause dans cette lutte au Gros globe. Sturla Laegreid découvrira alors une compétition dans laquelle son rival détient déjà 20 podiums dont 10 titres. Mais le Norvégien a déjà démontré que bousculer l'ordre établi ne l'inquiétait pas le moins du monde. Reste à voir si le néophyte saura gérer la pression d'un tel événement, avant de se lancer dans un sprint final de fin de saison, avec les trois dernières étapes de Coupe du monde et, peut-être, un dossard doré à la clé.
Anterselva
Boe au presque parfait, Fillon Maillet dauphin solide : les temps fort de la mass start
24/01/2021 À 15:31
Anterselva
Un grand Johannes Boe s'adjuge la mass start devant Fillon Maillet
24/01/2021 À 14:48