Getty Images

Johannes Boe écrase l'individuel et remporte sa 12e victoire de la saison

Boe est inarrêtable !

Le 07/02/2019 à 21:40Mis à jour Le 07/02/2019 à 22:34

CANMORE - Phénoménal sur les skis et auteur d'un 20/20 au tir, Johannes Boe a totalement écrasé l'individuel jeudi à Canmore. Le Norvégien remporte sa 12e victoire de la saison. Son compatriote Vetle Sjastad Christiansen et le Russe Alexander Loginov complètent le podium.

Jamais rassasié. Insolent de facilité, Johannes Boe a écrasé l'individuel de Canmore ce jeudi soir. Les superlatifs pourraient presque manquer tant sa 12e victoire de la saison (en 15 courses disputées) a été ahurissante. Le Norvégien, grand leader de la Coupe du monde, a mis une claque à tous ses poursuivants, reléguant à plus de deux minutes son compatriote Vetle Sjastad Christiansen (2e, 2'10''2) et le Russe Alexander Loginov (3e, 2'41''0). Les Français, à l'exception de Simon Fourcade (7e, +2'58''9), n'ont pas été au rendez-vous.

Un tir parfait, des skis supersoniques

Jusqu'à la ligne d'arrivée, Johannes Boe s'est montré aussi irrésistible qu'infatigable. En faisant le plein (20/20) face aux cibles, et toujours aussi exceptionnel sur les skis, il a passé la ligne d'arrivée après 35'27''9 passées sur la piste. Largement devant son compatriote Vetle Sjastad Christiansen ou le Russe Alexander Loginov, largués à plus de deux minutes du patron, nouveau leader de la spécialité. À trois semaines des championnats du monde de biathlon à Östersund, Boe est plus que jamais dans la forme de sa vie.

Vidéo - 20/20 au tir, phénoménal sur les skis, Boe a fait la course parfaite

01:29

Simon Fourcade, le joli come back

Derrière, et encore plus loin de Johannes Boe, les Français ont globalement déçu. C'est peu dire pour Antonin Guigonnat (31e) et Quentin Fillon Maillet (25e), clairement dans un jour sans. Les deux hommes, à plus de quatre minutes du Norvégien à l'arrivée, ont payé un tir défaillant, à 17 sur 20, et surtout un manque de rythme inquiétant sur les skis. Simon Desthieux (11e, +3'06''8, 18/20) a longtemps lutté pour une place sur le podium mais son dernier tir debout (4/5) a éclipsé tous ses espoirs.

Au final, celui qui a redonné le sourire au clan tricolore est celui qui n'était pas du tout attendu. Simon Fourcade, qui a souvent été relégué à l'IBU Cup cet hiver, a retrouvé ses sensations d'antan ! Le frère du Maître a sorti une superbe course (7e), à 19 sur 20 sur le pas de tir, pour aller chercher son premier top 10 en Coupe du monde depuis sa 9e place sur la poursuite d'Östersund en 2017. L'occasion de rappeler qu'un Fourcade peut toujours en cacher un autre.

0
0