Elle sait aussi gagner comme ça. Très facile sur les skis le week-end dernier, Kaisa Makarainen avait gagné la poursuite de Pokljuka avec 41 secondes d'avance sur Dorothea Wierer, à l'issue d'un beau duel, signant au passage un sans faute face aux cibles. Ce samedi à Hochfilzen, la Finlandaise a été moins impériale, sur la piste comme sur le pas de tir, et elle a dû surveiller bien plus qu'une adversaire. A l'entame du dernier tour, elle était même en troisième position, à quatorze secondes de la tête. Mais sur la ligne d'arrivée, c'est encore elle qui a levé les bras.
Dès le premier tir de cette poursuite, la perspective d'un tête-à-tête entre Makarainen, dossard rouge, et Wierer, dossard jaune, a pris du plomb dans l'aile. L'Italienne a tourné par deux fois, la Finlandaise à une reprise. L'occasion pour Ekaterina Yurlova, Anastasia Kuzmina, Paulina Fialkova, Anaïs Chevalier, ou encore Monika Hojnisz, de se mêler à la lutte.
Hochfilzen
Les Bleus à la rue, la Suède à la fête
16/12/2018 À 14:39

Makarainen a mis le turbo dans le final

Wierer à 16/20 au tir

Le reste de la course a été du même acabit, carabine en main, pour les deux favorites, Makarainen terminant à 17/20, Wierer à 16/20, bien loin de leur 100% de Pokljuka. Monika Hojnisz a failli leur voler la vedette, grâce à son tir parfait… mais la Polonaise, seule en tête avec dix secondes d'avance sur la meute dans le dernier tour, a fini par "exploser", achevant la course au pied de la boîte (4e), juste devant Kuzmina, créditée du meilleur temps de ski.
Makarainen, souvent dans le rôle d'ouvreuse durant cette poursuite et moins impressionnante sur la piste, en avait gardé sous le pied. Elle a profité de la dernière boucle pour faire parler ses qualités de fondeuse, avaler Hojnisz et résister au retour de Wierer, finalement battu au sprint pour la 2e place par Fialkova.

Chevalier a craqué sur le dernier debout

Au classement général de la Coupe du monde, Makarainen réalise une bonne opération. La Finlandaise revient à 7 points de Wierer. L'Italienne a raté plus de balles ce samedi (4) que lors des quatre premières courses individuelles de la saison (3), mais elle conserve la tête malgré ce mauvais jour face aux cibles. Française la plus régulière, Julia Simon, 10e ce samedi, grâce à un 18/20 et malgré sa 23e place sur le sprint, occupe la 8e place de ce classement. Anaïs Chevalier, bien placée jusqu'au dernier debout (3/5, 17/20 dans l'ensemble) termine quant à elle 13e de la poursuite et se classe 12e du général.

Julia Simon - Sprint d'Hochfilzen (13/12/2018)

Crédit: Getty Images

Hochfilzen
Sans Fourcade, les Bleus passent au travers
16/12/2018 À 14:18
Hochfilzen
Les Bleues s'offrent un beau podium
16/12/2018 À 11:35