Grande première pour Johannes Kühn. A 30 ans, l’Allemand n’avait encore jamais gagné en coupe du monde. C’est chose faite ce vendredi, à l’issue du sprint d’Hochfilzen qu’il a remporté malgré une faute au tir devant le champion du monde Martin Ponsiluoma (9/10, +14”) et la surprise biélorusse Anton Smolski (10/10, +20”). Deux Français ont manqué le podium pour moins de cinq secondes : Emilien Jacquelin (9/10, +24”) et Quentin Fillon-Maillet (8/10, +25”).
Le film de la course
Hochfilzen
Roeiseland double la mise, les Bleues en difficulté
12/12/2021 À 14:16
Montés sur la boîte sur trois des quatre premières courses de l’hiver à Ostersund, les Bleus ont manqué le coche sur le tir debout. Jacquelin y a commis son erreur, Fillon-Maillet et Fabien Claude (15e à 52”) leurs deux fautes. Antonin Guigonnat a lui carrément manqué trois cibles (33e à 1’19”). Simon Desthieux (23e à 1’01”) et Eric Perrot (45e à 1’39”) ont eux connu l’exact opposé, fautant respectivement à trois et deux reprises sur le tir couché avant de faire le plein au debout.

Boe très loin du compte

Les Tricolores restent bien placés pour la poursuite (samedi à 12h15) grâce à de très bons temps de ski. Ils sont 4 dans le top 11 des skieurs les plus rapides. Fillon-Maillet (3e) n’a lâché que deux petites secondes au meilleur chrono réalisé par Kühn. Suivent ensuite Jacquelin (4e à 13e), Desthieux (7e à 19”) et Claude (11e à 31”), qui se situe juste derrière un Johannes Boe à nouveau décevant. En difficulté derrière la carabine (7/10), le Norvégien s’est contenté de la 29e place, à 1’14”. Après les cinq premières courses de l’hiver, Boe ne compte qu’un podium et n’a jamais fait mieux que 3e.

Pas de Français ni de Norvégien sur la boîte

Auteur du seul 10/10 au sein du top 8, Anton Smolski a créé la sensation du jour en terminant 3e. Le Biélorusse de 24 ans n’avait jamais fait mieux que 14e en coupe du monde. Aucun Français ni Norvégien n’est monté sur la boîte. C’est une première depuis presque quatre ans. La dernière fois, un Allemand s’était déjà imposé devant un Suédois. Arnd Peiffer avait remporté le sprint olympique de Pyeongchang, le 11 février 2018, devant Sebastian Samuelsson.
Ce dernier s’est d’ailleurs manqué ce vendredi. Vainqueur des deux premiers sprints de l’hiver, il ne s’est classé que 14e à cause de trois erreurs au tir. Il conserve néanmoins le dossard rouge avec 12 points d’avance sur Jacquelin. Le dossard jaune reste aussi sur les épaules de Vetle Sjaastad Christiansen (16e, +52”, 9/10). Mais le Norvégien n’a plus qu’un point de marge sur Samuelsson.
Hochfilzen
Les Bleus dauphins des Norvégiens : leur duel sur le relais en vidéo
12/12/2021 À 13:02
Hochfilzen
Les Bleus costauds derrière l'intouchable Norvège
12/12/2021 À 12:03