Le roi conserve sa couronne ! Au bout d’une mass-start folle, Johannes Boe a fini par faire céder son compatriote Sturla Holm Laegreid (8e), qui a craqué sur le pas de tir, pour remporter son troisième gros globe consécutif. Le Norvégien a pris la 3e place d’une course remportée par le Français Simon Desthieux. Alors qu’il n’avait jamais gagné de courses avant cela, le Tricolore vient de s’offrir avec son 18/20 son deuxième succès en quinze jours, en devançant le Russe Eduard Latypov, auteur de son premier podium.

Un dernier tir fatal pour Laegreid

Östersund
Et Laegreid a craqué face à Boe : le résumé de l'ultime mass start, remportée par Desthieux
21/03/2021 À 17:58
Il aura fallu attendre le dernier tir de la dernière épreuve de la saison pour enfin réussir à savoir qui aller remporter le classement général. Solide sur le premier couché au contraire de Johannes Boe, Sturla Holm Laegreid semblait pouvoir s’appuyer, comme depuis le début de l’hiver, sur sa sérénité au tir pour décrocher son premier gros globe. C’est au contraire là que le plus jeune des Norvégiens a perdu toutes ses illusions. Lui d’habitude si précis avait déjà entrouvert la porte à son rival avec un tour de pénalité sur le deuxième couché puis sur le premier debout. De quoi permettre à Johannes Boe de lui passer devant malgré lui aussi deux tours de pénalité.

Sturla Holm Laegreid aux Mondiaux 2021

Crédit: Getty Images

Arrivé sur le pas de tir pour le dernier debout avec 15''4 de retard, Laegreid aura pu bénéficier du nouveau tour de pénalité de son ainé mais il a complètement craqué, avec deux fautes aussi inhabituelles que décisives dans la course au gros globe. Déjà plus rapide sur les skis, ressorti du stade en 3e position avec plus de 30ii d’avance sur Laegreid qui occupait la 8e place, Johannes Boe n’a même pas eu besoin de s’employer jusqu’au bout pour assurer un nouveau podium qui lui offre son troisième gros globe de cristal consécutif. La joie est totale dans la famille Boe puisque le frère Tarjei s’offre lui le petit globe de la mass start, malgré sa 11e place. Deux sacres qui n’éclipseront pas l’autre grand bonhomme de la journée, Simon Desthieux.

Guigonnat, à un tir du sacre

Bien aidé par le tempo aussi infernal que suicidaire des Suédois Samuelssion et Ponsiluoma dans le premier tour qui aura mis beaucoup de biathlètes dans le rouge, le Français a signé une course pleine de justesse et d’intelligence tactique. Auteur d’un 18/20, le meilleur résultat au tir à égalité, le Belleysan n’a jamais quitté les premières positions avant de faire la différence dans le dernier tour, sur les skis, face à un Latypov courageux mais incapable de suivre l’allure du Français. Alors qu’il n’avait jamais gagné il y a encore vingt jours, le voici avec deux victoires en deux semaines, après son succès à Nove Mesto.

Ça plane pour Desthieux en 2021 : "C'est mon année"

Une victoire qui aurait pu être celle d’Antonin Guigonnat. En tête à l’issue du premier tir debout, survolté sur les skis à l’image d’un troisième tour où Johannes Boe a été incapable de lui reprendre du temps, le Français a explosé sur le dernier tir avec quatre fautes mais finit tout de même deuxième meilleur Français avec sa 11e place (5 tours), juste devant Quentin Fillon Maillet (12e, 5) et Emilien Jacquelin (14e, 4). La fin de saison aura été fructueuse pour les Tricolores mais le roi du biathlon se nomme toujours Johannes Boe. Au moins encore pour un an.
Östersund
Ça plane pour Desthieux en 2021 : "C'est mon année"
21/03/2021 À 17:51
Östersund
Tandrevold a triomphé dans la tempête : le résumé de la mass start dames d'Ostersund
21/03/2021 À 16:12