Ingrid Landmark Tandrevold fait coup double. Ce dimanche après-midi, la Norvégienne a remporté la mass start (12,5 km) d'Östersund en Suède, dernière course de cette saison 2020-2021 de Coupe du monde, malgré cinq fautes. Cette première victoire en carrière lui permet également de s'adjuger le petit globe de la spécialité. En tête de ce classement avant cette ultime épreuve, la Française Julia Simon a vécu un enfer, avec une 30e et dernière place et quinze tours de pénalité. Quant au podium du jour, il a été complété par la Biélorusse Dzinara Alimbekava (14/20, +6''9) et par l'Allemande Franziska Preuss (14/20, +11''1).
Julia Simon a bien cru pouvoir devenir la première Française à remporter le petit globe de la mass start. Finalement, au prix de nombreux rebondissements dans cette ultime épreuve, il n'en sera donc rien. Et pour cause, la Tricolore (5/20) a pris une bien triste dernière place d'une course qu'elle affectionne pourtant, pour avoir glané deux des quatre premières épreuves de mass start disputées depuis le début de la saison. Du côté des autres Françaises, la donne a été plus ou moins semblable. Malgré le troisième temps de ski, Justine Braisaz-Bouchet (11/20) prend la 17e place. Anaïs Bescond (12/20) est 25e et Anaïs Chevalier-Bouchet (10/20) 28e.
Östersund
Et Laegreid a craqué face à Boe : le résumé de l'ultime mass start, remportée par Desthieux
21/03/2021 À 17:58

Image rarissime : Wierer reste plus de 2 minutes sur le pas de tir, à l'orgueil face au vent

Eckhoff n'égalera pas le record de Forsberg

Une course également compliquée pour les deux Norvégiennes qui ont le plus animé cette saison. Dans un premier temps, on retrouve évidemment Tiril Eckhoff, lauréate du gros globe de cristal, mais dont le compteur de victoires restera bloqué à 13, à une longueur du record de la Suédoise Magdalena Forsberg, avec cette septième place finale (12/20), malgré le meilleur temps de ski. Quant à Marte Olsbu Roeiseland, elle ne termine que 29e (10/20).
Les 30 concurrentes qui ont pris le départ ont été gênées par le vent, qui avait d'ailleurs contraint les organisateurs à repousser cette course de 13h à 15h30. Les leaders ont changé après chaque tir ou presque, alors que la meilleure note récoltée est un 16/20. A l'issue de l'ultime tir debout, c'est la Biélorusse Dzinara Alimbekava qui était alors devant, avant qu'Ingrid Landmark Tandrevold, cinq secondes derrière elle, ne lui fonce dessus pour ensuite la dépasser de manière définitive dans le dernier tour.
Quant à Franziska Preuss, troisième, elle signe un nouveau podium dans la spécialité après sa deuxième place d'Oberhof. De son côté, Tandrevold, grâce également aux différents résultats de ses adversaires directs, signe une première victoire en Coupe du monde et un premier petit globe le même jour. De bon augure alors que la biathlète, vice-championne du monde en titre de la spécialité, n'est âgée que de 24 ans.
Östersund
Ça plane pour Desthieux en 2021 : "C'est mon année"
21/03/2021 À 17:51
Östersund
Boe tient bon et s'offre le gros globe, Desthieux vainqueur du jour
21/03/2021 À 16:51