14 médailles. Une de moins qu'à Pyeongchang et Sotchi. La délégation française va quitter la Chine avec un bilan légèrement inférieur à l'objectif fixé par le CNOSF, qui visait à garder le rythme des deux dernières éditions. "La délégation a pratiquement atteint son objectif, on avait fixé quinze médailles", a ainsi estimé la présidente du Comité olympique français Brigitte Henriques.
On pourrait ne pas chipoter pour une médaille, mais il est surtout décevant au regard du potentiel global de cette équipe de France olympique qui, au vu des résultats de ces derniers mois dans les différents sports, pouvait légitimement viser autour de 18 podiums. Sans être mauvaise, la copie est donc mitigée. Mais une chose est sûre, le biathlon n'y est pour rien.
Pékin 2022
Magistral Quentin Fillon Maillet à Pékin : ses 5 médailles olympiques
20/02/2022 À 14:59
Ce n'est pas encore tout à fait les Pays-Bas avec le patinage de vitesse, mais ça commence à y ressembler. La délégation française doit une fière chandelle à ses biathlètes à l'heure de dresser le bilan de ces Jeux de Pékin. Si la moisson bleue aurait donc pu (dû ?) être plus imposante en Chine, le biathlon a largement fait sa part, et même un peu plus. 50% des podiums tricolores ces quinze derniers jours (7 sur 14) émanent de ce seul sport, ainsi que 60% des titres récoltés (3 sur 5).

Une "Marseillaise" et une pointe d'émotion : Justine Braisaz-Bouchet a savouré son podium

Médailles - Pékin 2022

SportMédailles
Biathlon7 (3-4-0)
Ski alpin3 (1-1-1)
Patinage artistique1 (1-0-0)
Snowboard1 (0-1-0)
Ski acrobatique 1 (0-1-0)
Ski de fond1 (0-0-1)
Avec sept médailles, le biathlon français a signé à Pékin un nouveau record, qui datait des Jeux de Vancouver. Au Canada, la France avait récolté six médailles, mais avec une seule médaille d'or, celle de Vincent Jay sur le sprint. La performance est d'autant plus remarquable que ces Jeux 2022 étaient les premiers sans Martin Fourcade depuis 2006.
La crainte, fondée, de voir les Français rentrer dans le rang après la retraite de leur superstar a été vite balayée devant l'homogénéité du groupe et, plus encore, grâce à la performance monstrueuse de Quentin Fillon Maillet, lequel a fini avec un bilan historique (5 médailles, 2 titres). Autre grande satisfaction pour la troupe dirigée par Vincent Vittoz, les Bleus ont remporté trois des huit épreuves individuelles.
"On souhaite analyser ce qui a permis ces résultats exceptionnels pour les pérenniser, a indiqué Claude Onesta, manager de la haute performance à l'Agence nationale du sport, argentier du haut niveau. On a pris beaucoup d'informations sur les éléments qui ont amené les bons résultats et les déceptions. On souhaite se projeter vers Milan et Cortina (prochains Jeux d'hiver en 2026, ndlr) en identifiant les zones de progrès et les détails qui ont pu faire échouer certains athlètes."

20/20 au tir, une frayeur et une arrivée triomphale : la poursuite magistrale de Fillon Maillet

Jamais la part du biathlon dans le bilan français aux Jeux d'hiver n'avait été aussi importante, mais le fait que son poids soit déterminant est loin de constituer une nouveauté. En dehors de Sotchi en 2014, où le ski acrobatique avait réussi une moisson historique (5 médailles, en partie grâce à l'incroyable triplé des garçons en skicross), le biathlon a toujours été le premier de la classe tricolore aux Jeux d'hiver depuis 2006. A Vancouver, en 2010, il avait même rapporté plus de la moitié des médailles (6 sur 11). Sur les cinq dernières éditions des Jeux, 40% des médailles proviennent du biathlon et plus de la moitié des titres (11 sur 19).

Médailles - Période 2006 - 2022

SportMédaillesTitres
Biathlon2611
Ski alpin102
Ski acrobatique102
Snowboard92
Ski de fond50
Patinage artistique21
Combiné nordique11
Saut à ski10
Une seule fois dans son histoire, la France avait gagné plus de médailles dans un seul sport. c'était à Grenoble, en 1968. Le ski alpin avait alors engrangé huit médailles. Depuis plus d'un demi-siècle, seul le biathlon avait obtenu plus de cinq podiums dans une même édition des Jeux : les six de Vancouver et, donc, les sept de Pékin désormais.
Si le ski alpin peut se targuer d'une fiche satisfaisante avec trois médailles, une de chaque métal, surtout avec la défaillance totale de son leader Alexis Pinturault, presque tous les autres sports ont échoué à apporter le quota de podiums attendu. Oui,Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été sacrés comme espéré en patinage artistique, mais il s'agissait là de l'unique chance de médaille française sur l'ensemble des sports de glace. Pour atteindre, voire dépasser les 15 médailles, la France avait besoin que ses autres sports de prédilection répondent présent. Cela n'a pas toujours été le cas. Le biathlon ne peut pas tout faire. Même s'il fait déjà beaucoup plus que les autres.

Première médaille pour le biathlon tricolore : le résumé du relais mixte

Pékin 2022
5 médailles ? "Ça me paraissait monstrueux et injouable"
19/02/2022 À 14:24
Pékin 2022
Une "Marseillaise" et une pointe d'émotion : Justine Braisaz-Bouchet a savouré son podium
19/02/2022 À 12:50