Martin Fourcade disputera samedi à Kontiolahti la dernière course de sa carrière. À 31 ans, le Français a annoncé ce vendredi soir sur les réseaux sociaux sa retraite sportive à la fin de la saison. Le Catalan s'est forgé l'un des plus beaux palmarès du sport français, avec cinq titres olympiques, treize titres aux Mondiaux et sept gros globes de cristal. Il pourrait même en décrocher un huitième ce samedi, lors de la poursuite finlandaise, pour terminer en beauté une immense carrière.

Kontiolahti
14 mars 2010 : 10 ans avant d'y livrer son ultime récital, Fourcade s'affirmait à Kontiolahti
15/03/2020 À 09:07

"De Vancouver à Oslo, face à Ole Einar Björndalen, Emil Svendsen, Anton Shipulin, Simon Schempp, Johannes Boe (…), j’ai réalisé mes rêves et vécu les plus belles émotions, écrit Fourcade dans un long texte publié sur Facebook. (…) Surtout, j’ai grandi. En ayant la chance inouïe de voir grandir mon sport. Des audiences télé extraordinaires jusqu’aux succès populaires des Coupes du monde au Grand Bornand, j’ai vécu en France et ailleurs une merveilleuse ascension."

A Pyeongchang, Fourcade avait plané : retour sur ses 3 médailles d'or aux JO 2018

Après la saison galère, le renouveau

Le Français, qui avoue par ailleurs qu'il "aurait pu s'arrêter" après les JO 2018, est également revenu sur la saison dernière, compliquée à bien des égards : "Ces turbulences m’ont permis de grandir encore. J’ai dû faire l’expérience de cette notion de résilience jusqu’à engranger, le mois dernier, deux magnifiques titres supplémentaires aux Championnats du monde. Seul d’abord, et surtout avec l’équipe de France. (…) Rebondir pour en arriver là, à ces moments de bonheurs partagés, fut le plus grand défi de ma carrière."

Rebondir, Fourcade l'a fait, en décrochant six victoires individuelles cette saison. De quoi se mettre en position de décrocher un ultime gros globe, lors de la poursuite de Kontiolahti samedi, à l'occasion d'un dernier duel avec Johannes Boe. Avant de dire au revoir. "Merci pour ce voyage", conclut l'homme aux 82 victoires en Coupe du monde, après avoir expliqué vouloir "passer par d'autres voies, d'autres supports d'expression". Qu'il se termine en apothéose ou non samedi (malheureusement, la course se déroulera à huis clos), ce voyage aura été, incontestablement, l'un des plus mémorables du sport tricolore.

Simon Desthieux (2e), Martin Fourcade (1er) et Quentin Fillon Maillet (3e), sur le podium de l'individuel d'Östersund - 04/12/2019

Crédit: Getty Images

Kontiolahti
"Le roi est mort, vive le roi", "Martin va nous manquer" : Fourcade - Boe, hommages croisés
14/03/2020 À 15:57
Kontiolahti
Julia Simon : " Ma première victoire juste après la dernière de Martin, c'est incroyable !"
14/03/2020 À 15:34