Légendaire, jusqu'au bout. Martin Fourcade tire le rideau de son immense carrière sur la plus haute marche du podium. Samedi, le plus grand biathlète de la dernière décennie a remporté la dernière course de sa carrière, en s'imposant sur la poursuite de Kontiolahti. Dix ans, jour pour jour, après sa première victoire. Au même endroit, à Kontiolahti. Lors de la poursuite, déjà. Martin a le sens du symbole.

Kontiolahti
14 mars 2010 : 10 ans avant d'y livrer son ultime récital, Fourcade s'affirmait à Kontiolahti
15/03/2020 À 09:07

Il a même mené un triplé français avec les 2e et 3e places de ses coéquipiers Quentin Fillon Maillet et Emilien Jacquelin, vainqueur lui du petit globe de la spécialité. Malgré cette 83e victoire en Coupe du monde, le quintuple champion olympique a laissé filer le gros globe de cristal à son plus grand rival, Johannes Boe. Le Norvégien ne devait pas finir au-delà de la 4e place. Il a terminé... à la 4e place, au prix d'un sauvetage sur le dernier tir debout. Pas de doute, samedi, le biathlon a vécu une page de légende.

Une joie 100% bleue et une accolade avec Boe : c'était la dernière arrivée de Fourcade

Dernier tir sous haute tension

Parti avec une vingtaine de secondes d'avance sur Fourcade, Boe a connu un début de course tranquille avec un 5 sur 5 sur le premier tir couché. Il a ensuite lâché un peu de lest à son deuxième passage sur le pas de tir : une première faute qui a permis à Emilien Jacquelin et Martin Fourcade de virer ensemble en tête à mi-course, 22 secondes devant le Norvégien. Le grand Johannes a ensuite joué avec ses propres nerfs en connaissant un trou noir au premier tir debout. Une faute, puis deux, puis trois. Soudain, Martin Fourcade récupérait virtuellement la victoire finale au classement général.

Il était donc écrit que l'ultime course de la carrière de Martin Fourcade culminerait dans un sommet de tension et d'émotion. Dans les bourrasques finlandaises, tout le monde a joué gros sur le dernier tir debout. Les cinq dernières balles de la carrière du Catalan. Pas son tir le plus maitrisé : deux fautes. Mais la victoire était dans la poche, vu sa marge. D'autant qu'Emilien Jacquelin, lui, a coincé davantage encore : trois tours de pénalité. Face au risque de tout perdre, Johannes Boe, lui, a été magnifique en claquant un 5 sur 5 salvateur.

La dernière boucle de l'hiver a apporté son lot de bonheur à tout le monde. Une 83e et dernière victoire pour Martin Fourcade. Un triplé français d'anthologie, qui passe presque au second plan dans ce contexte si particulier, mais qui témoigne une fois encore de l'exceptionnelle densité de cette équipe de France. Quant à Johannes Boe, il confirme, malgré ses deux impasses du mois de janvier, qu'il est le plus fort, même s'il s'est fait peur. Pour deux points, il devance Martin Fourcade au classement général final de la Coupe du monde. C'est vraiment tout le biathlon qui a triomphé samedi.

Dernière victoire pour Fourcade, triplé bleu et gros globe pour Boe : C'était l'apothéose !

Kontiolahti
"Le roi est mort, vive le roi", "Martin va nous manquer" : Fourcade - Boe, hommages croisés
14/03/2020 À 15:57
Kontiolahti
Julia Simon : " Ma première victoire juste après la dernière de Martin, c'est incroyable !"
14/03/2020 À 15:34