Imperturbable, Quentin Fillon Maillet fait coup double. En totale gestion sur la piste et face aux cibles, le Jurassien (19/20) a appuyé là où ça faisait mal pour s’adjuger la poursuite (12,5km) dimanche à Kontiolahti, en Finlande. Parti avec le dossard 1, le leader de la Coupe du monde a fait déjouer tous ses poursuivants, Emilien Jacquelin en tête (4e, 18/20). Récompensé de sa folle remontée, Erik Lesser s’est offert une belle deuxième place (20/20, + 8’’), à quelques semaines de ranger sa carabine. L’Allemand a devancé au sprint un autre briscard, Lukas Hofer (19/20). Puisqu’un bonheur ne vient jamais seul, Fillon Maillet empoche dans le même temps son premier globe de cristal, celui de la poursuite. La conclusion rêvée d’une semaine parfaite.
Le film de la course
Abonnez-vous à Eurosport pour suivre une année complète de sport !
Kontiolahti
"C'est fou", "Rien ne lui fait peur" : QFM fait l'unanimité en attendant le gros globe
06/03/2022 À 16:17

Jacquelin valeureux puis sonné

Ne parlez surtout pas de décompression post-olympique à Quentin Fillon Maillet. Le dossard jaune a même rarement donné l’impression d’être aussi concerné par son sujet. Avec 29 cibles blanchies sur 30 ce week-end, le Jurassien a conservé un niveau époustouflant de maîtrise sur les tapis, au point de plonger la concurrence dans le doute. En dépit d’une vitesse supersonique sur les planches, Emilien Jacquelin s’est cassé les dents, comme beaucoup, sur la carapace en or massif du leader de la Coupe du monde.
Revenu dans ses skis au prix de tirs couchés engagés, Jacquelin a ensuite subi la loi de QFM. Une petite accélération à la relance de la montée mansardée du tracé et un premier tir debout déroulé en toute sérénité ont mis un grand coup sur la tête du Haut-Savoyard, sonné lors de l’avant-dernier tour. Malgré un petit accroc sur la 20e balle, la petite porte entrouverte par Fillon Maillet n’a pas suffi à Jacquelin, lui aussi fautif sur le dernier debout (4/5). Trop juste sur la dernière boucle, le Haut-Savoyard s’est contenté de laisser filer les bondissants briscards Lesser et Hofer vers le podium.

Un premier globe pour ouvrir l’appétit

Insaisissable ou presque du début jusqu’à la fin de l'épreuve, Quentin Fillon Maillet a confirmé sa régularité sur les poursuites, lui qui en est à six victoires de rang (Jeux compris). La 15e victoire de sa carrière a couvé un autre cadeau pour le Jurassien, qui n’avait besoin que de 17 petits points sur Sebastian Samuelsson pour enfin goûter au cristal. Mission accomplie après la déroute du dossard bleu (24e, 15/20), obligé de céder le globe de la spécialité au Tricolore.
Encore en lice pour remporter ceux du sprint et de la mass start, grandissime favori pour celui du général, Quentin Fillon Maillet appose encore davantage son sceau sur un exercice 2021/2022 qu’il aura dominé de bout en bout, et avec la manière. Au classement général, justement, l’écart semble irrattrapable pour Jacquelin, repoussé à 174 points, et alors qu’il ne reste plus que cinq courses à disputer. Soit de quoi faire pour le Jurassien qui a faim de victoires et de globes. Ses rivaux sont prévenus, Fillon Maillet file lancé vers une fin d'opus historique.
Kontiolahti
Fillon Maillet : "Ma forme n’était pas aussi bonne que celle d’Emilien et quelques autres"
06/03/2022 À 15:51
Kontiolahti
Mis sous pression par Jacquelin, Fillon Maillet a répondu avec maestria : le résumé
06/03/2022 À 15:32