Getty Images

Fourcade, Fillon Maillet, Boe... Ils sont prêts pour le feu d'artifice

Fourcade, Fillon Maillet, Boe... Ils sont prêts pour le feu d'artifice

Le 23/02/2020 à 11:00Mis à jour Le 23/02/2020 à 12:00

MONDIAUX ANTERSELVA – C'est la fin de ces championnats du monde. La mass start va, on l'espère, conclure en beauté cette dizaine de jours en Italie. Les Bleus dominent ces Mondiaux avec trois titres en quatre épreuves, donc on attendra un nouvel exploit de Fourcade et des autres. Attention néanmoins à Johannes Boe, qui court encore après un premier sacre individuel cette année.

Martin Fourcade (1 victoire cette saison, 15 en carrière)

Sa collection est complète. Avec le titre obtenu en relais ce samedi, Martin Fourcade a désormais été champion du monde dans toutes les disciplines. Sa soif est-elle étanchée pour autant ? Rien n'est moins sûr. S'il n'est plus l'avion qu'il a été sur les skis (3e temps de ski sur l'individuel ,à 25 secondes de Fillon Maillet), le septuple vainqueur du gros globe de cristal reste un client sur n'importe quelle course, qui plus est quand une médaille planétaire est au bout.

Vidéo - Fourcade : "Pas le titre qui me manquait, le titre qui nous manquait'

02:27

Reste que la confrontation directe n'est pas (plus ?) son fort. La faute principalement à un tir où il est moins en confiance que dans ses plus belles années. On l'a vu encore sur le relais, il assure un peu plus, passe plus de temps sur le pas de tir. Bilan : il peut parfois subir la pression de ses adversaires. Dans son immense carrière, il n'y a que sur la mass start qu'il n'est pas multiple champion du monde (1 or en 2012, 1 argent en 2016 mais aussi 1 or olympique en 2018). Deux fois sur le podium (individuel et sprint), une fois quatrième (poursuite), Fourcade a tout de même prouvé qu'il était l'un des hommes en forme de ces Mondiaux.

Johannes Boe (1 victoire cette saison, 7 en carrière)

Au vu de ses deux dernières saisons, vous n'auriez pas trouvé grand monde pour parier sur un Johannes Boe sans titre individuel avant l'ultime course. Certes, il a déjà deux titres à son actif sur les deux relais mixtes (en plus de trois médailles d'argent), mais le Norvégien n'était pas venu pour ça en Italie. Il était venu pour améliorer son chiffre de trois titres mondiaux individuels. C'est, pour le moment un échec.

La faute à une erreur de trop sur l'individuel. Cette balle lâchée sur le dernier tir lui a empêché d'être titré. Sur le sprint, son erreur au couché est dommageable, mais avec 23 secondes de retard sur Loginov, difficile de dire avec certitude qu'un sans-faute lui aurait donné l'or.

Vidéo - Il ne fallait pas être cardiaque : Entre Fourcade et Boe, tout s'est joué au dernier tir

01:37

Mais Johannes Boe reste Johannes Boe et, à l'exception de Quentin Fillon Maillet, et peut-être d'un grand Aleksandr Loginov, personne ne peut lutter avec lui sur les skis aujourd'hui. S'il commence la course pied au plancher, et il y a des chances pour qu'il opte pour cette stratégie, il fera mal à beaucoup de monde. Restera à être précis au tir.

Quentin Fillon Maillet (1 victoire cette saison, 2 en carrière)

C'est peut-être lui la nouvelle terreur du circuit sur les skis. Quentin Fillon Maillet a parfaitement conclu le relais français samedi. Sa deuxième médaille de la semaine après l'argent obtenu sur le sprint le week-end dernier. Ce jour-là, c'est lui qui avait réussi le meilleur temps sur la piste, loin devant les autres. Il avait même mis 13 secondes à Martin Fourcade, malgré une faute.

Malheureusement, son tir a été trop imprécis, à l'image de son 1/5 dès le premier couché de la poursuite qui a pourri sa course. Pour Fillon Maillet, la forme est là, indéniablement. Et lui aime la confrontation. Ses trois victoires en Coupe du monde ont été obtenues dans ce type de course, une fois en poursuite, deux fois en mass-start.

Surtout, "QFM" se souviendra que c'est à Antholz-Anterselva, sur une mass-start, qu'il avait ouvert son compteur en Coupe du monde, pas plus tard que le 27 janvier 2019. Ce jour-là, il avait longtemps été en confrontation directe avec un Johannes Boe qui restait sur cinq victoires de suite en Coupe du monde. Et pourtant, c'est lui qui avait été le plus solide pour lever les bras.

Vidéo - Impérial sur les skis, précis aux tirs : Fillon Maillet a débloqué son compteur cette saison

03:23