Sturla Holm Laegreid n’en finit plus d’épater. Pour sa première participation aux Mondiaux, le Norvégien en est déjà à deux médailles d’or. Une semaine après le relais mixte, il a décroché sa première couronne individuelle à l’occasion du 20km de Pokljuka ce mercredi. Une course remportée avec une maîtrise sidérante, le Norvégien ayant signé son 20 sur 20 en restant à peine 1’36” derrière la carabine. Martin Fourcade, son prédécesseur au palmarès, n’a pas manqué de le féliciter après l’arrivée : "Il m'a dit que j'aurais été imbattable si j'avais été là les saisons précédentes, a confié le Norvégien à l’Equipe. C'est un compliment extraordinaire de sa part." Un joli cadeau d’anniversaire trois jours avant de fêter ses 24 ans.

Tout va excessivement vite pour Laegreid. Il y a un an, il n’avait toujours pas épinglé le moindre dossard en coupe du monde. Le natif de Bærum, en périphérie d’Oslo, s’était révélé en 2018 en terminant vice-champion du monde juniors de l’individuel. Un premier coup d’éclat qu’il n’a pas pu confirmer l’hiver suivant à cause d’une mononucléose. Ce break impromptu dans son parcours vers le plus haut-niveau, il l’a utilisé pour travailler le tir comme un forcené, bien guidé par Siegfried Mazet, qui avant d’être le coach des Norvégiens était celui de Martin Fourcade. "J’ai lâché 22 000 balles entre avril et décembre (2019)" expliquait-il en avril 2020 sur NordicMag.

Un 20km maîtrisé de A à Z : revivez les temps forts de la victoire de Laegreid

97% de réussite au couché

Mondiaux Pokljuka
"Un comportement typiquement français" : Jacquelin très critiqué pour son attitude sur la mass-start
22/02/2021 À 19:13
Dès sa première course en coupe du monde, un sprint à Nove Mesto le 6 mars 2020, il signe une 13e place en réussissant un sans-faute. Sa marque de fabrique. 11 mois et 11 jours après ses débuts sur le circuit, Laegreid n’a pour l’heure manqué que 19 balles en coupe du monde. Le tout en 22 courses individuelles. Depuis le début d’hiver, sa réussite est de 93% face aux cibles. Un ratio qui grimpe à 97% au couché. Ce talent rare lui a permis de remporter sa première épreuve de coupe du monde dès la 5e course de sa carrière, en décembre dernier lors de l’ouverture de l’hiver (individuel de Kontiolahti). Depuis, le phénomène n’a fait que confirmer son talent, au point même de chatouiller déjà Johannes Boe dans la quête du gros globe - il compte 56 points de retard sur son compatriote. Sa victoire à Pokljuka ce mercredi est déjà sa 5e en carrière. Et le voilà déjà vainqueur du petit globe de l’individuel.
"C'est un rêve qui devient réalité, a-t-il commenté au sujet du titre mondial. Je ne pensais que ça arriverait aussi vite. Je ne pensais pas faire une aussi belle saison, ni être en si belle forme sur ces Championnats du monde." Laegreid a eu droit à une pluie d’éloges après la course. A commencer par Johannes Boe en personne, cinquième de l’individuel à 1’13” de son compatriote. "Je pensais avoir vu la plus belle course avec Emilien (Jacquelin, dimanche, vainqueur de la poursuite avec une rapidité de tir phénomènale) mais j'ai vu une course exceptionnelle de la part de Sturla Laegreid, un biathlon exceptionnel."

Et si c'était lui, le successeur de Fourcade ? Laegreid, un mimétisme assumé

Fourcade :"Des attitudes que j’ai pu avoir lors de mes 2 ou 3 dernières saisons"

Martin Fourcade en a lui remis une couche, épaté par l'éventail de tirs différents que possède Laegreid, capable de poser son tir comme d'accélérer la cadence :"Je vois des attitudes en lui que moi j’ai pu avoir lors de mes 2 ou 3 dernières saisons. La maîtrise de tir, l’expérience, il a déjà ça dès sa seconde année de coupe du monde. Il n’y a en revanche aucune similitude entre l’athlète que j’étais quand je suis arrivé à 21 ans et la maturité dont il fait déjà preuve aujourd’hui. Et ça, c’est assez impressionnant. Je crois que c’est peut-être la première fois dans l’histoire du biathlon que l’on voit un athlète avec autant de maturité et d’expérience à un âge aussi jeune." Un compliment extraordinaire, là aussi. Sans doute pas le dernier.
Mondiaux Pokljuka
Enfin médaillé, Fillon Maillet quitte les Mondiaux avec des regrets : "Je suis frustré"
21/02/2021 À 17:33
Mondiaux Pokljuka
0 sur 5 sur le 2e tir : Jacquelin, un cauchemar et des larmes
21/02/2021 À 16:56