Un duo en or. Antonin Guigonnat et Julia Simon sont devenus champions du monde de relais mixte ce jeudi à Pokljuka. Excellents face aux cibles (5 pioches en 8 tirs), les Français sont venus à bout de la Norvège de Johannes Boe et Tiril Eckhoff à l’issue d’un finish de feu de Simon. Dans les skis d'Eckhoff à la sortie du 8e et dernier tir, la biathlète des Saisies a distancé la leader de la coupe du monde dans la dernière bosse pour aller chercher la deuxième médaille d’or pour la France dans ces Mondiaux slovènes. Un savoureux chef d’oeuvre.

Un dernier tour de folie

Mondiaux Pokljuka
Guigonnat : "Je suis plein de paradoxes, mais j’aime ça"
11/02/2021 À 16:50
10/10 pour la Française. Idem pour Guigonnat lors de son deuxième relais. Le Français a ainsi lancé Simon en tête avant ses deux derniers tirs, avec 5” d’avance sur Dorothea Wierer et 16” sur la Norvège. Une pioche concédée au couché l’a fait passer derrière l’Italienne. Mais au prix d’un effort en fin de boucle, elle a pu s’installer en même temps que son adversaire pour le tir debout décisif. Simon a manqué une balle d’entrée. Mais ce n’était rien comparé à la craquante de Wierer, qui fit même un tour de pénalité. La Française est sortie du pas de tir en 2e position à quelques dixièmes seulement d’Eckhoff, parfaite sur son dernier debout. Tout s’est donc jouée sur les skis, dans la dernière boucle d’un kilomètre et demi.

Comment la France est devenue championne du monde : le finish de feu de Julia Simon

Calée gentiment dans le sillage de la toute fraîche championne du monde du sprint et de la poursuite, Simon a placé son attaque décisive au sommet de la petite bosse. L’écart était fait dans la descente. Et Eckhoff n’a jamais pu revenir sur la Française, qui s’est imposée avec 3 secondes d’avance. La Suède de Sebastian Samuelsson et Hanna Oeberg a pris la 3e place (+23”).

Sixième médaille et deuxième titre pour les Bleus

C’est la première fois que la France est couronnée sur le relais simple mixte. Les deux premières éditions avaient été remportées par la Norvège de Johanne Boes et Marte Olsbu Roeiseland. C’est aussi le premier titre mondial pour Simon et Guigonnat. La première se relance magnifiquement après une entame de Mondiaux catastrophique. Guigonnat, argenté lors de la mass-start en 2019, confirme que l’équipe de France peut vraiment compter sur lui, qu'il est plus que le 5e de la bande. Le choix de l’aligner ce vendredi et de mettre au repos Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet était assurément le bon.
C’est déjà la 6e médaille pour les Bleus à Pokljuka, la deuxième en or après la fabuleuse poursuite de Jacquelin. Et la moisson n’est sans doute pas terminée. Les relais dames et messieurs ainsi que les mass-starts sont encore à venir, samedi et dimanche.
Mondiaux Pokljuka
"Un comportement typiquement français" : Jacquelin très critiqué pour son attitude sur la mass-start
22/02/2021 À 19:13
Mondiaux Pokljuka
Enfin médaillé, Fillon Maillet quitte les Mondiaux avec des regrets : "Je suis frustré"
21/02/2021 À 17:33